C’est pas de bol

Download PDF

Je me souviens très précisément des propos de Mostapha Laabid, rapportés par le Télégramme du jeudi 7 novembre 2019 :

« un député sous le coup d’une condamnation a du mal à faire valoir ses compétences et son expertise ».

Comble de malchance (quand ça ne va pas, ça ne va pas) : à l’Assemblée Nationale, le groupe d’études « Prison et conditions carcérales » dont il est membre éminent depuis le début de son mandat ne s’est encore jamais réuni.   😉

Dommage… parce que ses agissements ayant déjà 3 fois donné lieu à une condamnation au pénal (la dernière, en cours d’appel, étant assortie d’une peine de 6 mois de prison avec sursis), il aurait peut-être eu des idées intéressantes à faire valoir.

Un commentaire

Tous commentaires ici bienvenus

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.