ATTAC en règle

C’est également mon avis : les monnaies locales ne sont rien d’autre que de très mauvaises réponses à de véritables questions.

Je vous engage bien vivement à lire la publication d’Alain Beitone et Nicolas Danglade, issue du dernier numéro de la revue du conseil scientifique de l’association ATTAC, sous l’intitulé :

« Les monnaies locales entre repli communautaire et libéralisme économique »
(cliquer ci-dessus pour télécharger ce document au format pdf)

De très bonnes remarques et d’excellentes références.

En voici le sommaire (si ça vous paraît trop long, cliquer directement sur la conclusion !…) :

Pour mémoire : le conseil scientifique ATTAC est un collectif de militants issus du monde académique et de la recherche, ainsi que du mouvement social (associatif et syndical), qui soumet ses contributions au conseil d’administration de l’association.

Pour aller plus loin : télécharger ma contribution à l’évaluation du galléco (fichier pdf – 12 Mo – 245 pages)

 

 

S’abonner
Notification pour
guest

5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Michel Deshayes
Michel Deshayes
5 années il y a

Il y a en début d’am une émission sur Europe 1 qui s’appelle circuits courts, consacrée à l’économie sociale et solidaire. Il y a quelques semaines, le thème était les monnaies locales. On a eu droit à un plaidoyer sans véritable contradicteur. Le journaliste qui animait les échanges n’a pas réagi, suite à une question sur l’impact économique, à la réponse de la responsable d’une monnaie locale francilienne indiquant qu’un café restaurant de Bagnolet avait augmenté son chiffre d’affaires. N’ayant que ce seul exemple à citer, elle avait spontanément précisé que ce n’était pas ça qui était important de toutes façons.

P. Jéhannin
5 années il y a

Pour être complet, voici un extrait de l’éditorial de la revue « Les possibles » qui a publié cet article :

La revue Les Possibles, dans son numéro 10 (Été 2016), avait publié un « Panorama, enjeux et perspectives des monnaies associatives » réalisé par Marie Fare. Le débat se poursuit avec un article critique d’Alain Beitone et Nicolas Danglade, pour qui les monnaies locales ne peuvent être considérées comme des monnaies à part entière. « Mais ces utopies, disent les auteurs, alors même, qu’elles visent des objectifs critiques et émancipateurs, véhiculent parfois (souvent ?) des confusions qui peuvent se révéler dangereuses. »

Et voici l’éditorial in extenso : http://etreounepasetrebretillien.com/wp-content/uploads/2017/10/lespossibles_1039-1-4.pdf