De CDD en CDI

Download PDF

En juin 2013, les 2 salariés à plein temps de l’association Galléco chargée de l’expérimentation de la monnaie éponyme ont été recrutés sur des CDD d’un an.

Dès 2014, ces 2 CDD ont été étonnamment convertis en CDI :

  • sans attendre l’évaluation convenue de l’expérimentation par le Département
  • sans même attendre le résultat du DLA (dispositif local d’accompagnement) dans lequel l’association s’engageait à la même époque

de_CDD_en_CDI

Nous ne connaissons pas encore le résultat de l’évaluation qui est en cours, mais nous savons bien que le DLA a très rapidement débouché sur un « diagnostic partagé » aux termes duquel :

« Il s’avère que le bilan après un an reste mitigé en terme de résultats. Il s’inscrit dans un feu d’artifice planétaire de monnaies complémentaires mais combien de monnaies survivront ? Le modèle actuel du Galléco n’est pas pérenne » .

Comment justifier le recours à des CDI, lorsque l’on sait que ces emplois ont été financés quasi exclusivement par la subvention de fonctionnement du Département pendant la période d’expérimentation et que l’association n’a aucune assurance d’un financement ultérieur ?…

Faut-il parler de simple légèreté ou plutôt de consciente manipulation visant à forcer la générosité des contribuables des collectivités territoriales à la fin de l’expérimentation ?…

La question mérite d’autant plus d’être posée que l’association a elle-même érigé au rang de l’éthique la question du développement durable.

Et lorsque l’on songe au fait que le Conseil des collèges, qui est le Conseil d’administration de l’association, n’a jamais été saisi de cette question… dont il n’a même pas été informé, comme en témoigne ses comptes rendus, que dire de la vie démocratique de l’association contractuellement convenue avec le Département ?…

Il est vrai que les dirigeants ne risquent pas grand chose puisque l’association n’a ni Président, ni Trésorier, et que son bureau est composé de 4 co-Présidents éphémères (il y en a déjà eu une dizaine) aux attributions en outre changeantes.

Pour aller plus loin : ma contribution à l’évaluation du galléco

3 commentaires

Laisser un commentaire