Willy Sirope crache le morceau

Vous trouverez ci-dessous un petit extrait du « podcast RMC Fighter Club » qui vient de bénéficier sur Spotify d’une diffusion que je qualifierais de très confidentielle.

Il permet d’apprécier à leur juste valeur les tartufferies de l’adjoint aux sports de la Ville de Rennes, s’exprimant par courriers des 25 novembre 2022 et 4 janvier 2023 sur une soirée d’arts martiaux organisée à Rennes après-demain soir 4 février.

Frédéric Bourcier a voulu faire croire qu’il avait tout fait pour minimiser le soutien qu’il a cru bon d’apporter à l’évènement… d’une part au nom de la Ville et d’autre part au nom de la Métropole, alors qu’il semble avoir tout fait pour le maximiser.

Je reconnais toutefois que lorsque l’on a accepté une invitation à un précédent « gala » d’une valeur de 149,90 euros après avoir adhéré au code de déontologie des élus qui interdit formellement d’accepter toute invitation d’un montant de plus de 150 euros, on peut avoir quelques raisons de se tortiller.

Mais combien de conseillers municipaux/métropolitains peuvent adhèrer à ce qui ressort des propos qui suivent ?…

Je vous propose le choix entre une version audio d’un extrait du podcast (1 minute) :

ou bien le verbatim que j’en ai scrupuleusement tiré :

Le présentateur

Est-ce que c’est difficile de monter un événement comme ça, dans une ville comme Rennes ?

Willy Sirope

Franchement, pour ma part, à Rennes, franchement, c’est heu… moi la ville, elle m’a facilité. Heu du coup, j’ai de bonnes relations avec les élus, avec l’élu aux sports vraiment, qui m’a facilité et qui m’a ouvert les portes avec la direction des services des sports… et non, non, non… sur tout l’aspect, sur l’organisation, la Ville m’a elle m’a… ouais, elle m’a ouvert les portes. Du coup, avec eux, j’ai fait des partenariats. Donc on a eu une diffusion d’images sur tous les panneaux de la ville. On va aussi avoir de la diffusion là, là dès demain… du coup, sur les métros, sur les bus. Et donc tout ça, c’est via la ville. Et heu bien au contraire. Bien au contraire, il y a un soutien. Au contraire, il y a un énorme soutien.

Le présentateur

Est-ce que tu dirais que le soutien des collectivités et des pouvoirs locaux, c’est quand même quelque chose qui est clé pour arriver à monter ce genre d’événement ?

Willy Sirope

Totalement, totalement. C’est vraiment clé parce qu’il faut savoir que la ville, c’est… elle, elle a son droit de veto. Donc elle peut dire non, non, non : dans ma ville, pas … pas de MMA. C’est un sport qui… voilà, qui peut avoir une image un petit peu trop violente ou quoi. Pas de MMA. Tandis que chez nous non. Du coup, on est venu aussi, nous, avec une pédagogie, avec une manière de faire. Et surtout, on a rassuré. Et comme j’avais des relations avec eux grâce à mes titres et du coup donc comme je portais le projet, du coup, ça a été vraiment plus simple.

Ça, c’est dit… mais je réserve d’autres passages de ce podcast à d’autres contributions, car il y a de la matière.   😉 😉 😉

————

Ci-jointe au bout de ce lien une récapitulation de mes contributions à ce sujet

Tous commentaires ici bienvenus de la part des personnes assumant leur identité

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
pierre
3 février 2023 6 06 30 02302

Vraiment du vécu!
On voit qui tient les rênes de la com à Rennes.