Le galléco, c’était du pipo

La société coopérative Scarabée, qui est membre du réseau Biocoop, gère actuellement une dizaine de magasins et 2 restaurants dans la région rennaise.

Soutien historique majeur du projet Galléco de monnaie départementale et citoyenne, elle vient très courageusement d’avouer le pot aux roses en publiant cette semaine cet article que je vous invite à lire :

GALLECOS À SCARABÉE : POURQUOI ÇA S’ARRÊTE ?

Pour faire court, j’en extrais simplement ceci : « le dispositif n’a jamais vraiment décollé dans les allées des magasins Biocoop. Ces derniers mois, nous enregistrions à peine deux à trois clients par magasin »

Scarabée, qui compte 55.000 sociétaires, a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 42 millions d’euros en 2021.

Le mois dernier, je faisais observer que – du fait d’un manque évident d’attention administrative – le Département continuait curieusement à payer chaque année le nom de domaine galleco.fr et qu’il faudrait soigneusement vérifier qu’il ne paie pas l’hébergement du site de l’association éponyme qui est devenu un concentré de bêtises.

Je ne sais pas s’il faut établir un lien, mais je constate en cette fin de semaine que le peu qui restait du site de l’association Galléco a été soudainement mis en berne (vérification faite : erreur 404 persistante pour dépassement de quota depuis le 17-12-2022 à 04:35:57)

Tout fout le camp, vraiment.   😉

S’abonner
Notification pour
guest

4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Michel Deshayes
Michel Deshayes
1 mois il y a

Je plains ceux qui ont mis tout leur argent sur FTX et en gallécos