Le coup de grâce

Dimanche dernier, dans le prolongement de ma contribution intitulée « Encore un petit effort ?… » qui visait le Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine, j’ai demandé à Scarabée Biocoop confirmation du fait qu’ils n’acceptaient plus les Gallécos.

Il se trouve en effet qu’à l’apogée de cette monnaie locale, lorsque le chiffre d’affaires annuel en Gallécos pour tout le département tournait aux alentours de 50.000 euros – soit environ 150 euros par jour – dans les années 2015-2016, les magasins de ce réseau n’étaient pas loin d’y contribuer pour la moitié.

 

J’étais et je reste évidemment en parfait désaccord avec l’engagement de la société, mais j’apprécie le soin avec lequel « l’équipe Scarabée » vient de me répondre, et je souhaite lui en donner acte.

Le 18 nov. 2022 à 20:45, Scarabée Biocoop <contact@scarabee-biocoop.coop> a écrit :

Bonsoir, 

La décision d’arrêter les gallécos a été prise par Scarabée au vue des difficultés que traverse actuellement la coopérative.

En effet, le système Gallecos nécessite une logistique et une immobilisation de trésorerie que la coopérative ne peut plus se permettre en ce moment.

Concrètement, en étant comptoir de change et en acceptant les paiements en Gallecos, nous avions une somme d’argent conséquente immobilisée à ce titre, alors qu’au même moment, la coopérative peinait à payer ses factures. Par ailleurs, cela demandait une logistique conséquente de traitement (inventaires permanents, allers-retours à la banque, temps de gestion) que nous ne pouvons plus nous permettre.

Scarabée a été un des premiers et plus fervents soutien de Gallecos, malheureusement, à ce jour et à regrets, nous ne sommes plus en capacité de le faire.

Nous espérons sincèrement être de nouveau en capacité de soutenir l’initiative dans un avenir, le plus proche possible. 

Vous remerciant de votre compréhension.

Bien cordialement, 

L’équipe Scarabée 

S’abonner
Notification pour
guest

3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Le Guevel
Le Guevel
20 jours il y a

Notre monnaie est l’Euro. Pourquoi d’autres monnaies locales pseudo localistes ou écologistes qui coûtent très chères aux contribuables puisqu’elles doivent avoir une contrepartie en Euro, financée par le conseil départemental et donc par le contribuable départemental. Quels sont les objectifs réels du galleco ? Attirer un électorat écolo ou localiste.

Pierre
Pierre
20 jours il y a
Répondre à  Le Guevel

La conversion en cryptos serait-elle un échappatoire? Il y a une fenêtre.