Florian Bachelier : le retour ?

Contrairement à Nathalie Appéré, Maire de Rennes qui bénéficie aujourd’hui d’un article du quotidien Ouest-France diffusé en page « Bretagne/Ille-et-Vilaine », Florian Bachelier (son nom vous dit peut-être quelque chose ?) ne bénéficie que d’un article diffusé en page « Rennes », donc précisément dans les seules éditions de la Métropole (3 sur 41).

Enfin, c’est déjà mieux que rien.     😉

 

Même le journaliste qui a interviewé Florian Bachelier nous confie qu’il n’a pas tout compris.   😉

Mais on trouve au moins confirmation qu’il n’est pas appelé de sitôt à connaître un destin national puisqu’il nous fait savoir qu’il remonte un cabinet d’avocats (tout porte à croire que c’est un cabinet d’avocats d’affaires, parce qu’il y a un marché).    😉

Je tiens personnellement à le rassurer : il peut bénéficier pendant 2 mois encore du taux maximum de l’allocation chômage qui est consentie aux députés sortants (je devrais dire ici : sortis), selon des modalités dérogatoires du droit commun qui ont été soigneusement fixées par la Questure (séparation des pouvoirs oblige).    😉

La grande nouvelle, c’est que Florian Bachelier réunit ce soir ses « amis »… même si l’histoire ne dit pas pourquoi.

Une chose est certaine : c’est manifestement hors cadre du parti « Renaissance ».

Et du coup, je me dis qu’on ne comprendrait pas bien l’absence de Mustapha Laabid.    😉

PS : au moins Monsieur est-il en phase avec Madame (clic).

S’abonner
Notification pour
guest

8 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
P. Jéhannin
1 mois il y a

Voilà les langues qui se délient…

Exemples : Olivier Dulucq (actuellement conseiller technique du Secrétaire d’Etat à la mer, anciennement conseiller de Richard Ferrand à la Présidence de l’Assemblée Nationale, Directeur de la campagne LREM pour les élections régionales, colistier de Carole Gandon aux élections municipales rapidement démissionnaire) ou encore Benoit Chamboncel (Délégué régional Bretagne et conseiller national Territoires de Progrès).

http://etreounepasetrebretillien.com/wp-content/uploads/2022/10/Capture-décran-2022-10-20-à-13.01.36.jpg

avec l’assentiment du Comité Local Renaissance du Pays de Fougères, ou encore de Boris Le Méec (jeune militant spécialisé dans la logistique informatique du mouvement).

P. Jéhannin
1 mois il y a

Fidèle… à lui-même, Florian Bachelier n’a pas peur du ridicule !…

http://etreounepasetrebretillien.com/wp-content/uploads/2022/10/France-Unie.jpg

Michel Deshayes
Michel Deshayes
1 mois il y a

On parle du ralliement de Jacline Mouraud….

P. Jéhannin
1 mois il y a
Répondre à  Michel Deshayes

Ça tombe bien parce qu’il faut au moins être 2 pour créer une association…

erwann
1 mois il y a

Dans l’article du Télégramme du 20 octobre 2022 :
« J’ai certainement commis des erreurs, sur la forme. C’est ma responsabilité, ma défaite », a ainsi confié celui qu’on présentait comme l’un des hommes forts de la Macronie en Bretagne entre 2017 et 2022.

Et on pourrait rajouter : « Et je vous promet d’être plus macroniste que Macron, car c’est mon projet ! »

Michel Deshayes
Michel Deshayes
1 mois il y a

Bien que la vitesse du son soit de 1200 km/h, la nouvelle de la création de France Unie ne semble pas encore être parvenue jusqu’à Paris car les grands médias nationaux ne s’en sont pas fait l’écho me semble-t-il. Ladite vitesse étant dépendante de la température et du milieu traversé (par exemple, le son ne se propage pas dans le vide), il y a peut-être une explication de ce côté-là.

P. Jéhannin
1 mois il y a

C’est ce qu’on appelle un flop…

RAULT
RAULT
27 jours il y a

« il remonte un cabinet d’avocats » (d’affaires ?)

Son absence à l’Assemblée Nationale se fait-elle sentir ?

Monsieur Bachelier, avec son expérience d’avocat d’affaires, aurait pu éclairer ses collègues élus, sur tous les trous de notre législation et codes, habilement utilisés par la profession afin d’aider les clients à « optimiser » (voir plus). Il aurait pu marquer de son empreinte un tournant radical, dans la lutte que la République tente de mener contre l’évasion fiscale et la criminalité financière.

Dans l’Obs du 10 novembre, l’ex juge d’instruction Renaud Van Ruymbeke insiste « Les multinationales, aidées par des bataillons de juristes, peuvent aujourd’hui défiscaliser leurs bénéfices avec une facilité déconcertante« . Florian Bachelier aurait pu aider à faire le ménage nécessaire chez certains juristes ?

Le mystère restera entier… Son mandat, vierge sur ce point, lui, est parlant.