Tout passe, tout lasse

Le Télégramme nous apprend que : « Le Rennais Antoine Esneault, ex-coordinateur départemental des jeunes avec Macron en Ille-et-Vilaine démissionne des JAM où il officiait en tant que coordinateur régional ».

Reconnaissons-lui l’élégance d’invoquer des raisons professionnelles.

« C’est tout simplement parce que j’ai un nouveau métier bien prenant en tant que chargé d’études à la Fédération bancaire française », précise ce proche de la conseillère municipale d’opposition Carole Gandon et de l’ex-député Florian Bachelier.

Il s’était pourtant particulièrement bien préparé à des fonctions de collaborateur parlementaire, en enchaînant derrière un « master 1 : droit des affaires » un « master 2 : droit du plaidoyer et des affaires publiques », qu’il venait tout juste de valider.

Au programme :

  • Droit parlementaire
  • Communication de crise
  • Droit des campagnes électorales
  • Lobbying européen

Antoine Esneault (24 ans) n’avait pas manqué d’effectuer en outre les stages qui vont bien : en 2020 auprès de Jean-Baptiste Djebbari, à l’époque Ministre des transports, puis en 2021 auprès d’Aurore Berger qu’on ne présente plus.

Passons rapidement sur le résultat des élections municipales de juin 2020, des élections régionales de juin 2021 et des élections législatives du mois de juin 2022.

Quand il n’y a plus rien à lichouiller, il n’y a plus rien à lichouiller…   😉 😉 😉

S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
erwann
2 mois il y a

C’est bien dommage, il avait le profil du « gendre idéal » !
Une grande perte pour le mouvement et un acte courageux que l’on ne pourra pas qualifier de « pantouflage »… ;-))