Au stade où nous en sommes

Je viens de lire qu’à compter de ce 12 août, la totalité du département est désormais placée en « état de crise sécheresse ».

Bien évidemment, dans la situation que nous connaissons, je comprends et j’approuve la nécessité de prendre des mesures qui ne peuvent pas faire plaisir à tout le monde.

Cependant, je constate que :

  • « l’arrosage des plantes en pot » par tous les particuliers du département est désormais formellement interdit
  • le stade rennais continue à bénéficier d’une dérogation aux règles de base pour arroser ses principales pelouses.

Et j’avoue que je m’interroge beaucoup sur la notion d’intérêt général.

Je me demande simplement si cela signifie que les jeux du cirque (qui, par bonheur n’intéressent pas tout le monde) peuvent – aujourd’hui et demain – légitimement prendre le pas sur le bonheur au quotidien de Monsieur et/ou Madame Lambda.

2 commentaires

  • Jean Paul LE RET

    A Lorient le match Les Merlus contre l’Olympique Lyonnais à été reporté au vu de l’état de la pelouse, malgré les soins apportés depuis plusieurs jours (je présume que les dirigeants n’ont pas pissé dessus ? c’est bien de l’eau dont il est question et qu’on en a usé voire même abusé)… pour les sponsors on déverserai même du champagne à flots pour le plaisir des actionnaires et des spectateurs, mais là n’est point ma réflexion…

    Faut il absolument « jouer  » sur un écrin de verdure taillé au laser ou chaque brin est indentiquement séparé de l’autre sur toute sa superficie, il est vrai que tomber dessus fait moins bobo que sur l’asphalte, malgré les hurlements engendrés par le chuteur après moult roulé boulé. Quand on pense que tous ces amuseurs (qui n’amusent qu’eux mêmes à mes yeux) ont débutés sur des cours d’écoles , puis sur des terrains de fortune, de terre et poussière, l’avenir nous fournira des terrains de velours ou de moquette signés et cousus par les grands couturiers s’accordant favorablement aux Rollex et autres « ballons d’or » de ces roitelets du gazon.

  • Bien vu !…

    Il m’arrive également de me demander si on ne devrait pas faire pousser du gazon sur les routes du tour de France pour éviter qu’en cas de chute les coureurs se fassent trop bobo.

    Et quand je pense que le Stade Rennais a refusé de prêter son terrain à l’équipe de Lorient pour sa rencontre de dimanche prochain avec l’Olympique Lyonnais… je ne suis pas fier d’être rennais.

Tous commentaires ici bienvenus de la part des personnes assumant leur identité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.