Ma question de bidochon

Je sais que « constitutionnellement parlant » le suppléant d’un député n’est aujourd’hui quasiment rien, et – du coup – que le suppléant d’un simple candidat à la députation se trouve être approximativement moins que rien.   😉

Mais, quand même, est-ce bien raisonnable de rester membre du conseil de surveillance de la société Ouest-France quand on décide d’être la suppléante d’un candidat à la députation en plein cœur de sa zone diffusion ?

A supposer même qu’il s’agisse d’une fonction bénévole, n’y a-t-il pas là un risque évident de conflit d’intérêt ?

*****

Apprenons à connaitre le député de la 8ème circonscription d’Ille-et-Vilaine, premier questeur de l’Assemblée Nationale (clic)

S’abonner
Notification pour
guest

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Pierre Mousse
8 mois il y a

Il lui faut bien un entregent dans la presse, voire une plume pour la rédaction des nombreux discours et prises de paroles dans l’hémicycle …

Michel Deshayes
Michel Deshayes
8 mois il y a

Quelles que soient les attributions du conseil de surveillance et l’intégrité des personnes, se mettre en retrait de celui-ci serait en effet de bon aloi