Ma question de bidochon

Je sais que « constitutionnellement parlant » le suppléant d’un député n’est aujourd’hui quasiment rien, et – du coup – que le suppléant d’un simple candidat à la députation se trouve être approximativement moins que rien.   😉

Mais, quand même, est-ce bien raisonnable de rester membre du conseil de surveillance de la société Ouest-France quand on décide d’être la suppléante d’un candidat à la députation en plein cœur de sa zone diffusion ?

A supposer même qu’il s’agisse d’une fonction bénévole, n’y a-t-il pas là un risque évident de conflit d’intérêt ?

*****

Apprenons à connaitre le député de la 8ème circonscription d’Ille-et-Vilaine, premier questeur de l’Assemblée Nationale (clic)

2 commentaires

Tous commentaires ici bienvenus de la part des personnes assumant leur identité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.