Un premier questeur tous terrains

Il y a bientôt un an, le résultat des élections municipales de juin 2020 n’avait pas été bien favorable aux candidats de La République en Marche.

Parmi ces candidats malheureux, à divers titres et à divers degrés, il y a eu (au hasard) :

  • Carole Gandon, tête de liste pour la majorité présidentielle à Rennes
  • Aurélie Taquillain, vice-présidente du conseil départemental des Hauts-de-Seine, et conseillère municipale de Courbevoie battue par le maire sortant dont elle était l’adjointe
  • Nicolas Casellato, colistier LREM à Argenteuil

… et tant d’autres dont j’ignore tout.

Mais, en cas de revers, il faut quand même bien vivre… et je m’efforce de comprendre la bienveillance de certains employeurs dans certaines situations.

Dès le mois de septembre : la nouvelle Ministre de la ville Nadia Hai recrute Carole Gandon en qualité de « conseillère développement économique des quartiers » ainsi que Nicolas Casellato en qualité de « conseiller technique discours et communication » tandis que de son côté Florian Bachelier recrute Aurélie Taquillain en qualité de « chef de cabinet »… en attendant mieux.

Et puis le temps passe tellement vite : voici déjà venir les autres élections locales…

Les élections départementales et les élections régionales vont se tenir les 20 et 27 juin.

Il y a quelques semaines, dans la dernière ligne droite et pour des raisons que j’ignore, Florian Bachelier a décidé de prendre sous son aile Nicolas Casellato en qualité de « chargé de communication », alors que je ne peux pas imaginer un seul instant que Nicolas Casellato ait été sèchement abandonné par Nadia Hai au milieu du gué.

Aujourd’hui, financièrement sécurisés :

  • Nicolas Casellato brigue un mandat de conseiller départemental du Val-d’Oise.
  • Carole Gandon espère décrocher un mandat de conseillère régionale de Bretagne.
  • Aurélie Taquillain défend les couleurs de La République en Marche pour être conseillère régionale d’Ile-de-France, en étant tête de liste départementale en tandem avec Thierry Solère qui est député de la 9ème circonscription des Hauts-de-Seine.

Permettez-moi d’avoir une pensée particulière pour ce dernier tandem auquel Florian Bachelier m’apparaît directement ou indirectement prêter main forte en rémunérant Aurélie Taquillain.

En effet :

  • La proximité d’Aurélie Taquillain avec La Manif pour Tous… avec Luc Chatel, Georges Tron, Patrick Ollier, Claude Guéant, ou encore Patrick Balkany, m’intrigue beaucoup… mais – je l’ai déjà dit – je me demande si, finalement, elle ne les a pas déjà tous plus ou moins reniés.
  • De son côté, Thierry Solère ne peut laisser indifférent puisqu’il est désormais officiellement conseiller d’Emmanuel Macron, en dépit de sa mise en examen pour fraude fiscale, détournement de fonds publics par dépositaire de l’autorité publique, recel de violation du secret professionnel, trafic d’influence passif, recel d’abus de bien sociaux, recel d’abus de confiance, et financement illicite de campagnes électorales ainsi que de son placement sous le statut de témoin assisté pour l’infraction de manquements aux obligations déclaratives à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique.

Je veux juste dire que, de mon point de vue, Florian Bachelier n’a pas l’air très regardant.

Un commentaire

  • Ah, ben zut alors… Aurélie Taquillain, qui espère bien décrocher avant la fin du mois un siège aux élections régionales d’Ile-de-France pour lesquelles elle se présente en tandem avec Thierry Solère, n’est déjà plus au service de Florian Bachelier… A qui le tour ?…

Tous commentaires ici bienvenus de la part des personnes assumant leur identité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.