A la veille d’un conseil métropolitain

Le pharaonique projet de complexe commercial « Open Sky » devait constituer à Pacé la dernière tranche d’une opération décidée à la fin des années 90 : la création d’une ZAC de plus de 80 ha, dans laquelle sont déjà implantés 53 commerces et non des moindres (Cora, Ikéa…).

Car, si j’ai bien compris, il s’agissait d’y installer une quarantaine d’autres commerces encore.

Pour des raisons tenant à des préoccupations d’environnement, de mobilité, ainsi qu’au devenir du commerce de proximité… la poursuite de ce projet partiellement engagé a fini par être rejetée par nombre d’associations et de syndicats, mais aussi par les écologistes, par le Carré Rennais, et même par la Chambre de Commerce et d’Industrie qui y ont opposé un front commun.

Il me semble que c’est on ne peut plus rare, et que cela mérite donc une grande attention.

Début 2019, Emmanuel Couët qui était alors Président de Rennes Métropole, a décidé d’abandonner ce programme datant d’une époque amplement révolue… pleinement conscient bien entendu que cela impliquerait un certain dédommagement du promoteur.

Ces faits rappelés, je trouve bien irresponsables les propos que Carole Gandon s’apprête à tenir demain soir au Conseil métropolitain si l’on se réfère au communiqué qu’elle vient de publier.

Elle devrait déclarer que clôre ce dossier au mieux des intérêts bien compris des habitants de la métropole serait « jeter l’argent par les fenêtres », que ce serait « une reculade », que ce serait même à l’en croire (je traduis) une sorte de rançon consentie par les socialistes aux écologistes…

Le ton ne trompe guère.

Quand j’entends qu’il s’agirait d’une « décision sans perspective de long terme », que la pratique consiste à « parler grand mais agir petit », je crois entendre le perroquet d’Olivier Dulucq (vous savez : le conseiller de Richard Ferrand parvenu conseiller municipal à l’issue d’une sombre manœuvre électorale, manifestement frustré de ne pas pouvoir siéger au Conseil métropolitain).

Conscient de l’intérêt de l’existence d’une opposition, je rêve d’une opposition d’un autre niveau.

Car après tout ça, comment reconnaitre la sincérité de « Révéler Rennes » sur la question de la transition écologique ou encore sur la défense des commerces de proximité, par exemple ?…

3 commentaires

  • Si le projet avait été poursuivi, quelle aurait été chaque année la perte de chiffre d’affaires des commerces de Rennes et des autres communes de la Métropole ?

  • Plutôt que d’hystériser le débat en prenant le problème par le petit bout de la lorgnette, est-ce que l’on ne pourrait pas relire tout doucement l’intitulé de la question n° 22 qui est portée à l’ordre du jour du conseil de Rennes Métropole, ce 28 janvier 2021 :

    22 – Aménagement opérationnel – Pacé – ZAC « Les Touches » – Modalité de résolution de la vente par Territoires et Développement à la SCI Georges d’un terrain en vue de la réalisation du projet « Open Sky » – Perspectives de remaniement du projet d’aménagement économique du secteur sud de la ZAC – Approbation

    … et suivre les échanges en direct ce soir ou plus tard en différé sur la plate-forme qui va bien ?…

  • Erwan

    « Conscient de l’intérêt de l’existence d’une opposition, je rêve d’une opposition d’un autre niveau. »
    Je n’aurai pas mieux formulé mon avis à ce sujet !
    Mais bon, on connait désormais l’indigence doctrinale et programmatique des élus LaREM… Et pas qu’au niveau local…
    Ça risque de chauffer ce soir au CM… 😉

Tous commentaires ici bienvenus de la part des personnes assumant leur identité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.