Halte aux départements

Je prends ce jour connaissance d’un « courrier des lecteurs » du journal Ouest-France émanant de Michel Drouet, qui interroge sur la pertinence des départements au sens de la décentralisation : je le relaie ICI.

 

 

J’approuve sans réserve ces interrogations, car prétendre que cet échelon d’organisation territoriale aurait une utilité démocratique me parait tout-à-fait surréaliste.

On peut pour s’en convaincre observer par exemple le déroulé de la dernière session du Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine.

Prévue pour se tenir les 17 et 18 décembre 2020, cette session principalement consacrée à l’examen du rapport d’orientations budgétaires pour 2021 s’est finalement tenue dans la seule journée du 17 décembre à partir de 9h30 pour se terminer vers 18h00, à la demande de conseillers sur lesquels reposait le quorum du fait qu’ils avaient un autre engagement en fin d’après-midi.

Voici le détail des 8h30 qu’aura finalement duré cette session (pardon pour les approximations) :

  • Hors séance, un peu plus de 3 heures consacrées à :
    • une communication sur la situation économique (Medef, Insee, Banque de France)
    • la signature d’une convention avec le Trésor public
    • un déjeuner amélioré
  • En séance, un peu plus de 5 heures se répartissant (schématiquement) comme suit :
    • 1h00 d’interventions préliminaires : appel, hommage, discours…
    • ¼ d’heure consacré à l’adoption de 2 vœux.
    • 1h30 environ d’examen de questions portées à l’ordre du jour, soit plus précisément
      • 1h00 d’examen de questions ne se concluant pas par une décision à proprement parler (dont 4 seulement ayant donné lieu à une demande d’intervention)
      • 30 minutes seulement consacrées à l’examen d’une demi-douzaine de questions se concluant par une véritable décision (dont 2 seulement ayant donné lieu à une demande d’intervention)
      • 5 minutes d’approbation du rapport moral de 3 sociétés d’économie mixte (précédemment approuvés par les représentants du conseil départemental dans les instances des sociétés)
    • 2h30 consacrées à la présentation du rapport d’orientations budgétaires pour 2021

Pour mémoire : le vote concernant le rapport d’orientations budgétaires ne porte pas sur son contenu, mais simplement sur le fait qu’un débat s’est bien tenu.

Un commentaire

Tous commentaires ici bienvenus de la part des personnes assumant leur identité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.