Ce que condamné veut dire

Le député LREM Mustapha Laabid vient d’être condamné par la Cour d’Appel de Rennes ce 5 novembre 2020 pour abus de confiance, en raison de détournements de fonds au détriment d’une association d’aide aux plus démunis qu’il a créée et présidée pendant 12 ans.

Je fais confiance aux juges qui ont certainement prononcé la juste sentence, mais concrètement :

  1. s’il écope d’une peine portée de 6 à 8 mois de prison, c’est avec sursis
  2. s’il est condamné – comme en première instance – à une amende de 10.000 euros, il n’est pas condamné à rembourser à qui que ce soit ses détournements de fonds qui se montent à plus de 21.000 euros
  3. s’il est condamné – comme en première instance – à 3 ans d’inéligibilité, il n’est pas ipso facto déchu de son actuel mandat… et encore moins s’il a la bonne idée de se pourvoir en Cassation

Devinez quoi ?…

Son avocat a immédiatement annoncé son intention de se pourvoir en cassation pour contester la peine d’inéligibilité.

Quant à moi, je m’exprimerai beaucoup plus précisément dans les prochaines heures ici-même.

Pour aller plus loin : mes contributions à ce sujet sont au bout de ce lien (une bonne cinquantaine)

Un commentaire

Tous commentaires ici bienvenus de la part des personnes assumant leur identité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.