Une rencontre assez serrée

Download PDF

Le « décret n° 2020-1262 du 16 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire » a fixé les conditions d’accueil dans les établissements sportifs de plein air offrant aux spectateurs une place assise.

Il a permis au Roazhon Park d’accueillir ce mardi 20 octobre jusqu’à 5.000 personnes, sous réserve qu’elles portent un masque et qu’une « distance minimale d’un siège soit laissée entre les sièges occupés par chaque personne ou chaque groupe de moins de six personnes venant ensemble ou ayant réservé ensemble ».

Nous savons que le stade offre environ 30.000 places assises.

Dès lors, comment expliquer les images ci-dessous qui montrent 5.000 spectateurs entassés dans quelques tribunes quand la majorité des autres tribunes sont complètement vides ?…

Voir ici un extrait vidéo de la rencontre Rennes-Kraznodar qui s’est terminée par un match nul.

En ce qui me concerne, en raison de ce nous savons des chaines de contamination, je vois là une grave mise en danger de la vie d’autrui qui dépasse très largement le cadre de la rencontre.

Je le dis : la part de responsabilité des organisateurs me parait très loin d’être négligeable.

Je me permets donc d’inviter Madame la Préfète à prendre pour l’avenir à leur égard les dispositions qui garantissent le respect de l’autorité de l’Etat dont elle est en charge.

8 commentaires

  • Avatar LE HERISSE

    C’est en effet la stupide « cohérence » de ce dispositif imposé dans les stades depuis des mois

  • Effectivement, c’est aberrant et même stupide oui !
    Je pense surtout que c’est une histoire de moyens… Le Club nous expliquera que de mobiliser des stadiers en nombre pour dispatcher les spectateurs sur toutes les tribunes disponibles, ce n’était pas possible… Je ne vois pas d’autres explications… ;-(

  • Avatar rennes infos autrement jc

    Bonjour, ayant été dans le stade, de nombreuses précautions ont été prises. Nous avons eu le droit à un contrôle de température à l’entrée, à deux lavages de mains par du personnel. Dans les tribunes, les supporters étaient séparés par des chaises vides. Même dans le kop on pouvait voir qu’ils respectaient les consignes de sécurité dans une enceinte extérieure, à l’exception peut-être de quelques excités. A la mi-temps, les gens étaient tous masqués, comme durant le match. Je puis vous dire que dans d’autres lieux comme les supermarchés, je n’ai pas vu autant de contrôles. On peut tout interdire, mais sérieusement, il faut laisser des soupapes aux gens. C’est important. La question ne se posera plus visiblement à cause du couvre-feu…bonne soirée

    • Bonjour JC

      Je vous trouve très bienveillant à l’égard du kop et de manière plus générale peu regardant sur le comportement des spectateurs.

      Je ne doute pas qu’un certain nombre de précautions aient été formellement prises, mais il n’en reste pas moins vrai que les règles n’ont pas été respectées.

      Un certain nombre de témoins en ont attesté et des membres du kop s’en sont même ouvertement confiés.

      Je ne pense pas que l’on puisse invoquer l’illusion d’optique sur les images ci-dessous, qui illustrent – dans l’ordre – la question de la distanciation entre les places, celle du port du masque et enfin les effets de la liesse :

      Non, de mon point de vue, tout cela n’est pas très sérieux.

      J’entends bien que l’on ne peut pas tout interdire, mais quand – au vu de la situation – on en est rendu dès le 17 octobre à « l’interdiction de tout rassemblement de plus de 6 personnes dans l’espace public ou un lieu ouvert au public, sauf dans les transports en commun, les établissements autorisés à recevoir du public, les manifestations revendicatives, les réunions professionnelles, les cérémonies funéraires et les visites guidées », ainsi qu’à « l’obligation dans les restaurants et débits de boissons d’offrir aux personnes accueillies des places assises, une même table ne pouvant réunir que des personnes venant ensemble ou ayant réservé ensemble, dans la limite de 6 personnes, une distance minimale d’un mètre étant en outre garantie entre les chaises occupées par des tables différentes, sauf si une paroi assure leur séparation physique », je pense que ce n’est pas abuser que de demander aux amateurs de football de respecter strictement les dispositions qui les concernent.

      Amitiés

  • Vu ce jour sur le site du stade rennais pour la rencontre de ce soir avec le SCO d’Angers : « Le Stade Rennais F.C. demandera à son public de respecter des règles spécifiques de distanciation dans le stade, à savoir 4 sièges entre chaque spectateur »

Tous commentaires ici bienvenus de la part des personnes assumant leur identité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.