La déroute en marche ?…

Download PDF

Que l’on ne s’y méprenne pas : même si je ne partage pas leur point de vue, je trouve normal, heureux et très intéressant que des candidats à des élections municipales puissent exprimer leurs analyses et leurs propositions sous la forme qui leur convient.

Ce que je ne supporte pas, c’est l’odieuse tromperie sur la marchandise.

Concernant la liste LREM « Révéler Rennes » conduite par Carole Gandon , j’y reviens pour la 3ème fois consécutive après un petit rappel des épisodes précédents :

  • 1er épisode : tricher pour exister ou comment créer de faux participants aux débats
  • 2ème épisode : masquer la vérité ou comment tenter de les supprimer en catimini
  • 3ème épisode : je crois que l’on pourrait intituler celui-ci « tenter de rester digne »

J’invite pour cela à observer le 3ème « rendez-vous de campagne » qui a été l’objet d’un « live » sur FaceBook consacré ce jeudi 10 juin 2020 au thème de la démocratie locale.

Tout d’abord : les internautes ne pourront que regretter d’avoir interrompu Olivier Dulucq (n° 6 sur la liste de Carole Gandon et néanmoins truculent conseiller du formidable Président de l’Assemblée Nationale Richard Ferrand), à qui ils n’ont pas laissé le temps de finir sa cigarette… Il n’y a plus de respect    😉

Ensuite, bien qu’apparemment il ne se soit pas levé du bon pied (allez savoir), Olivier Dulucq a quand même essayé de faire son intéressant en commençant par « saluer Patrick Jéhannin, France Insoumise et les différentes personnes qui vont nous suivre ce soir ».

On lui pardonne bien volontiers la saillie, parce que l’on sait que ce n’est pas toujours facile de rester à peu près digne en toutes circonstances et que pour nombre d’éminentes personnes (je ne parle pas spécialement de lui), c’est bien connu que :  « l’humour est la politesse du désespoir ».

Sur le plan précisément de l’humour, je pense que l’on peut délivrer un bon point à Carole Gandon qui a aussitôt réagi avec autant d’aplomb que d’élégance en relevant que : « effectivement ces rendez-vous de campagne sont très suivis… et on ne peut que s’en réjouir »    😉

Savourons cet instant avant de voir ce qu’il y a exactement derrière ces aimables boutades :

(ne manquez pas de cliquer sur l’image pour lancer la vidéo – 30 secondes)

Ces rendez-vous de campagne sont très suivis… et on ne peut que s’en réjouir ?… Voyons voir ça :

Le pic de participation à ce « rendez-vous de campagne » n’a dépassé une 40 aine d’internautes que dans le dernier quart d’heure (et ceci pendant de l’ordre de 2 minutes, soit : 41 internautes pendant de l’ordre d’une bonne minute, 42 pendant moins de 30 secondes, et 43 pendant nettement moins d’une minute), ce qui a tout de même nécessité le concours d’une quinzaine de colistiers de Carole Gandon au moins (*), ainsi que d’au moins 3 « Jeunes avec Macron », du sulfureux Boris Le Méec (responsable veille-digital de l’équipe territoriale de la République en Marche – Ille-et-Vilaine) et d’une petite poignée d’inféodés dont je tairai le nom.

Et si vous retirez de ce décompte : « Reveler Rennes », Carole Gandon, Olivier Dulucq, La France Insoumise, Poly Ty’stution et votre serviteur… il me semble qu’au plus fort de la fréquentation, il ne reste *au mieux* qu’une 15 aine de pékins parmi laquelle cette petite poignée d’inféodés.

Quel succès !…

Sincèrement : je vais finir par compatir avec Carole Gandon qui a déclaré en conclusion de la session du 10 juin qu’elle ne sait pas de quoi il pourra être question au cours du prochain « rendez-vous de campagne »… puisque qu’elle « croit que le thème n’est pas encore tout-à-fait défini ».

Par les temps qui courent, je conviens volontiers que c’est certainement très dur d’exister, et davantage encore d’exister sous l’étiquette LREM.     😉

(*) en dehors de Carole Gandon (n° 1) et Olivier Dulucq (n° 6), j’ai notamment aperçu : Sylvie Siorat (n° 49), Antoine Cressard (n° 4), Toufik Khiar (n° 44), Jean-Emile Gombert (2), Brigitte Compain (n° 19), Dominique Busso (n° 50), Henri-Noël Ruiz (n° 18), Régis de Valence (n° 58), Bénédicte Daoudal (n° 25), Jean-François Fortin (n° 10), Laureline d’Argentré (n° 7), Guillaume Thomas (n° 52)…

4 commentaires

  • Je fume, désolé. Je ne suis jamais de bonne humeur, encore moins en lisant que vous ne cessez de confondre mes engagements personnels de simple citoyen et mon activité professionnelle. Je ne vous résume pas en ancien du CHU de Rennes présidé par Edmond Hervé.
    Je dois vous avouer quelque plaisir à rencontrer des Rennaises et Rennais, pendant cette campagne et il n’y a donc nul désespoir, et une bonne dose d’humour.
    Je vois que vos dix derniers articles en tous été consacrés à Révéler Rennes, j’imagine votre vie palpitante et que vous êtes donc devenu un de nos premiers fans, suivant le vieux précepte latin « Quid bene amat, bene castigat ». Pour le reste, à voir des scandales et complots partout, on risque de passer à côté de la vie et de la vérité, mais tant que cela vous occupe…
    A vous lire, j’en viens presque à douter que d’autres listes sont candidates.
    Je ne suis pas là pour « faire mon intéressant », mais vous assurez de ma lassitude de vous voir ainsi chercher à m’interpeller. Je suis poli, je vais donc vous donner encore matière Torquemada.
    Bon week-end !

    • Pardonnez-moi Monsieur Dulucq de ne pas avoir pris soin de vous répondre plus vite, et permettez-moi de vous ramener au sujet de mes contributions.

      Pensez-vous que la liste « Révéler Rennes » soit prête à s’excuser de ses impostures ?…

      A défaut, seriez-vous prêt vous-même à vous en désolidariser ?…

    • Bonjour O., c’est juste que vous soyez énervé… mais avouez que les faits sont les faits ! Et heureusement que certains se penchent sur les écarts des autres afin qu’ils ne passent pas complètement inaperçus !
      Sans doute, vous faites de votre mieux, mais tout n’est pas permis pour redorer sa liste !

  • Pour « Reveler Rennes », on n’a pas peur des contradictions…
    https://wp.me/p6EXHi-7wU

Tous commentaires ici bienvenus de la part des personnes assumant leur identité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.