Partie de cache-cache

Redouane Ouarou, chef de cabinet du député Florian Bachelier, premier questeur de l’Assemblée Nationale, s’est indigné sur Twitter que la maire de Rennes Nathalie Appéré ait pris « soin de faire disparaître » l’élu sur la photo ci-dessous de la cérémonie du 8 mai qu’elle a publiée sur les réseaux sociaux :

(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Regardez bien : quitte à traîner dans le bac à sable, il me semble qu’il serait plus exact d’écrire que la photo ne laisse apparaître que le quart nord-est du député du nord-ouest de la ville de Rennes.   😉 😉 😉

De là à accuser le photographe du quotidien Ouest-France, Marc Ollivier, d’avoir interposé un porte-drapeau entre son objectif et Florian Bachelier, en la personne de Pesamino Vaitanaki qui n’en est pas moins le nouveau référent départemental Anticor, au motif d’occulter la relation fraternelle du député LREM du nord-ouest avec le député LREM du sud-est de Rennes, Mustapha Laabid, déjà 3 fois condamné au pénal… il y a qu’un pas que je ne franchirai pas, car il me parait bien plus sage d’attendre sa comparution en appel (déjà 2 fois repoussée ).

Non, vous l’avez compris : vous pouvez respirer… je déconne !…   😉 😉 😉

Je veux juste démontrer jusqu’où l’on peut se laisser aller du fait d’une lecture tendancieuse, pour ne pas dire malveillante, d’une image publiée sur les réseaux sociaux.

Au fait, par les temps qui courent, quelle est l’attitude à votre avis la plus responsable : porter fièrement une écharpe (tricolore, dont la matière et l’origine que l’on ne peut donc pas bien distinguer sur la photo gagneraient à être précisées) ou porter courageusement un masque (de protection à visée collective, made in France, certifié par la direction générale de l’armement) ?…    😉 😉 😉

S’abonner
Notification pour
guest

6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Michel Deshayes
Michel Deshayes
2 années il y a

Bah oui à quoi ça sert d’être à une commémoration du 8 mai si c’est pour ne pas être sur la photo….ou si peu. Voilà ce que je comprends pour ma part de cette protestation bien malvenue.

Patrick Jéhannin
Patrick Jéhannin
2 années il y a
Répondre à  Michel Deshayes

Je voulais préciser qu’à contrario, sur une photo prise au cours d’un déplacement de Christophe Castaner à Rennes le 20 janvier 2020, Mustapha Laabid s’était permis – entre 2 bises – de masquer la quasi totalité du visage de Florian Bachelier, sans que son chef de cabinet y trouve à redire, alors que, quand même…   😉

Michel Deshayes
Michel Deshayes
2 années il y a

Plus j’y pense et plus je me dis combien tout ceci est affligeant. Combien il est inepte de penser que Mme Appere ait manigancé de faire disparaître M. Bachelier de la photo. Ça ne tient pas la route une seconde. Combien il est déplacé d’exploiter ainsi une cérémonie de commémoration, qui seule a de l’importance. Quelle tristesse….

Patrick Jéhannin
Patrick Jéhannin
2 années il y a

C’est un règlement de compte : voir l’article du Télégramme hier et celui de Ouest-France aujourd’hui.

Je vais peut-être publier là-dessus mais j’avoue qu’avec toutes les conneries de LaREM, je commence à saturer !… 😉

Rennes – Appere-Bachelier ou l’impossible dialogue
Masques distribués – Rennes : quand En Marche émet des doutes

Michel Deshayes
Michel Deshayes
2 années il y a
Répondre à  Patrick Jéhannin

Le Télégramme publie des articles intéressants… Mais qu’est-ce qui permet de dire que la prise de vue est habile, ce qui sous-entend une manoeuvre ? Le photographe est-il au service des uns contre les autres ? Quoi qu’il en soit, tout ceci est bien futile au regard de la cérémonie elle-même, qui seule prime.