Votons quand même

Download PDF

Les dernières mesures adoptées par le gouvernement pour tenter d’atténuer les effets de la propagation du coronavirus ont à mon avis véritablement de quoi inquiéter.

Singulièrement celles et ceux qui – comme moi – enregistrent au compteur 70 ans déjà (et parfois beaucoup plus), sans en avoir toujours pris réellement conscience…   😉 😉 😉

De ce fait, je considère qu’il y a ce soir… pour beaucoup d’entre nous – plus qu’hier et probablement moins que demain – de très bonnes raisons de s’interroger sur l’opportunité de se déplacer pour voter.

Mais, en ce qui me concerne, j’ai décidé de m’en tenir à ma décision d’aller déposer demain mon bulletin dans l’urne rennaise.

D’autant que ce sera voter pour les conseillers municipaux, mais aussi pour les conseillers métropolitains (et donc concrètement pour le futur Président de Rennes Métropole) : ne l’oublions pas.

C’est simplement qu’entre deux possibles maux, j’estime en conscience qu’il faut choisir le moindre pour l’avenir de tous.

—–

Vous aurez incidemment compris que je n’irai voter ni pour Carole Gandon, ni pour Charles Compagnon, ni pour Emeric Salmon.   😉

Tous commentaires ici bienvenus de la part des personnes assumant leur identité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.