Retenez-moi, je vais m’énerver… ;-)

Download PDF

Les sénateurs, qui bénéficient d’un régime de retraite ultra avantageux, ne devraient-ils pas faire preuve eux-mêmes d’un minimum de retenue quand ils s’expriment sur cette question ?

 

 

6 commentaires

  • De combien de retraitres Monsieur le sénateur de Bretillie va-t-il bénéficier ? Peut-il nous en fournir le nombre et le détail ? Les donneurs de leçons devraient souvent se taire.

    • Ce que l’on sait, c’est que Jean-Louis Tourenne est retraité de l’Education Nationale pour y avoir exercé aussi longtemps qu’il ne s’est pas consacré à plein temps à des fonctions électives (professeur de mathématiques/principal de collège).

      Sans doute bénéficie-t-il d’autres retraites, mais je n’en sais rien.

      Ce qui est sûr, c’est que pour obtenir une retraite d’élu local, il faut avoir cessé d’exercer toutes les fonctions électives indemnisées d’une même catégorie de mandats (communaux – intercommunaux – départementaux – régionaux – sdis – cnfpt), soit dans son cas 4 catégories.

      En ce qui concerne les départements, il y a eu successivement 2 régimes de retraite.

      Il doit y avoir en outre des règles de cumul.

      Au total, il n’est pas impossible que Jean-Louis Tourenne bénéficie de 5 ou 6 pensions de retraite de montants divers.

      Je ne sais pas non plus si les retraités néanmoins sénateurs cotisent pour la retraite des sénateurs.

  • Avatar Colette Trublet

    Il n’y a pas si longtemps la suppression du Sénat avait été envisagée. Depuis, les sénateurs s’étaient mis au travail, à leur manière. Ils disent qu’ils représentent les régions. Ils jouent la sagesse, repue et bien pensante. Et ils savent soigner leurs intérêts. Le Sénat semble être la meilleure maison de retraite mise à la disposition des élus.Ça coûte sans doute très cher à la société. Quoiqu’il en soit, tout le système politique est à revoir. C’est ce que nous voulions en élisant E.Macron.

    • Je ne sais pas s’il faut supprimer le Sénat.

      Mais ce qui me parait également assez net, c’est que les 348 sénateurs qui se prétendent les représentants des territoires, alors qu’ils sont issus d’un suffrage indirect plus ou moins obscur mais clairement biaisé, se comportent plutôt comme les défenseurs des intérêts particuliers des élus de ces territoires.

      • Avatar MOB

        Le Sénat pourrait être une voie de recours pour nous « débarrasser » de Macron …. Voir ARTICLE 7 de la Constitution …..
        Actuellement , sans Sénat , on serait en  » URSS Macronienne «  »

  • Avatar Michel Deshayes

    A quand un dispositif de retraite bretillien ?

Tous commentaires ici bienvenus de la part des personnes assumant leur identité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.