Galléco : un vent de panique

Depuis que le Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine s’est retiré du projet de monnaie locale qu’il avait initié après avoir gâché de l’ordre de 500.000 euros, l’association Galléco qui l’a porté ne fonctionne plus que sur la base de 4 collèges d’adhérents (voir les statuts en date du 27 juin 2017) :

  • Membres de droit (on oublie)
  • Citoyens
  • Entreprises
  • Partenaires
  • Collectivités

Par ailleurs, force est de constater qu’il n’y a jamais eu, dans aucune des instances de l’association, le moindre membre partenaire ou issu des collectivités.

Sans rire, l’association Galléco fait à présent observer que « lors de la dernière assemblée générale, les représentants des entreprises historiques ont quitté le conseil des collèges pour permettre son renouvellement ».

Qu’en termes choisis ces choses-là sont dites !!!…    😉

Je ne serais pas surpris qu’en outre un certain nombre de citoyens aient clairement envie et l’intention de rendre leur tablier.

C’est tout cela qui motive la convocation d’une assemblée générale « extraordinaire » le 15 novembre prochain, à l’objet statutaire exclusif d’élire – si possible – de nouveaux représentants parmi les très rares