Une sacrée prise de risque

Download PDF

Sandrine Doucen (septembre 2019) :

« Ma détermination à acheter les locaux de la rue George-Sand ne dépendait nullement d’une décision des Mutuelles de Bretagne de conclure ou pas un bail avec la SCI que j’avais créée. »

Pour preuve, Sandrine Doucen vient de déclarer aux juges d’instruction qu’elle avait signé le contrat de prêt le 15 mars 2011, soit trois mois et demi avant la conclusion du bail avec les Mutuelles. (source)

(une petite voix : soit un mois et demi après que les Mutuelles de Bretagne aient officiellement pris leur décision)

Richard Ferrand (mai 2017) :

« le conseil d’administration des Mutuelles de Bretagne qui s’est tenu le 31 janvier 2011 a choisi l’offre la plus avantageuse : celle de la Saca, la SCI de ma compagne. » (source)

*****

Vous et moi serions vraiment bêtes de confondre : « Richard Ferrand, Directeur de société mutualiste » avec « Richard Ferrand, Directeur général des Mutuelles de Bretagne » (je n’invoque même pas Richard Ferrand simultanément conseiller départemental et conseiller régional) et très bêtes aussi de confondre : « conclusion d’un bail » avec « accord de conclusion d’un bail » .  😉

On ne peut quand même pas laisser passer tout ça.

 

Si vous prenez l'histoire "en marche"...

Un montage immobilier bien acrobatique http://wp.me/p6EXHi-4CS
Affaire Ferrand : pourquoi ça cafouille autant ? http://wp.me/p6EXHi-4D8
Edouard Philippe désigne un juge… de paix http://wp.me/p6EXHi-4Dj
Richard Ferrand à la manœuvre http://wp.me/p6EXHi-4Dv
Richard Ferrand est pacsé http://wp.me/p6EXHi-4DP
Richard Ferrand dans ses œuvres http://wp.me/p6EXHi-4DX
Le compte n’y est pas http://wp.me/p6EXHi-4E5
La mauvaise foi de Christophe Castaner http://wp.me/p6EXHi-4Ev
Aie confiance… http://wp.me/p6EXHi-4EI
De vieux compagnons de route http://wp.me/p6EXHi-4F1
Une SCI non sans intérêt http://wp.me/p6EXHi-4Fd
Un curieux assistant http://wp.me/p6EXHi-4FD
A propos des mandats de Richard Ferrand http://wp.me/p6EXHi-4Gq
Les hasards du calendrier http://wp.me/p6EXHi-4Gw
Richard Ferrand, 2 rue de Kerglas http://wp.me/p6EXHi-4Hh
Richard Ferrand a (t’il) été entendu (?) http://wp.me/p6EXHi-4Lb
Quand Richard Ferrand administre la SACA en bon père de famille http://wp.me/p6EXHi-4LT
Un homme peut en cacher un autre http://wp.me/p6EXHi-4MJ
Richard Ferrand : un petit cachotier ? http://wp.me/p6EXHi-4Or
Faites entrer l’accusé http://wp.me/p6EXHi-4OW
L’affaire Ferrand est-elle classée ? http://wp.me/p6EXHi-4Tp
Richard Ferrand de bout en bout – http://wp.me/p6EXHi-4UW
Richard Ferrand : toute une histoire – http://wp.me/p6EXHi-4Lz
Richard Ferrand ne douterait-il de rien ?… – https://wp.me/p6EXHi-5vz
Enfin !… https://wp.me/s6EXHi-enfin
Chéri, j’ai du boulot… https://wp.me/p6EXHi-6AK
Une sacrée prise de risque https://wp.me/p6EXHi-6B9

 

 

3 commentaires

  • Avatar Patrick Jehannin

    Tiens, je n’avais encore remarqué ça.

    Avez-vous fait attention à ce à quoi correspond la date du 31 janvier ?…

    C’est à la fois la date limite introduite dans le compromis et la date de réunion du conseil d’administration.

  • Avatar Michel Deshayes

    Intéressant cet article du Parisien ainsi que les propos tenus par l’ancien batonnier de Brest. La probité de M. Ferrand, nonobstant le possible caractère légal de l’opération immobilière, est bel et bien entachée. La tentation d’enrichissement familial fut trop grande. Mais pourquoi donc les Mutuelles de Bretagne n’ont-elles pas acheté les locaux en souscrivant elles-mêmes un emprunt : son directeur financier aurait-il pu trouver à y redire ?

  • Avatar Michel Deshayes

    Quant à Mme Doucen, puisqu’elle était si sûre de la qualité de cet investissement immobilier, que n’a-t-elle eu la sagesse de traiter avec une autre partie que les Mutuelles de Bretagne ?

Tous commentaires ici bienvenus de la part des personnes assumant leur identité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.