Une étude sur-mesure

Download PDF

Le Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine a contracté avec la société TMO – Régions un marché d’un montant de 22.970 euros HT, soit 27.564 euros TTC, intitulé :

« Evaluation du magazine départemental Nous, Vous, Ille »

L’étude a consisté en une enquête téléphonique, qui a été réalisée du 2 au 5 mai 2018 auprès d’un échantillon de 1.006 habitants âgés de 18 ans et plus, représentatif de la population départementale.

Je reproduis fidèlement la conclusion ci-dessous.

Les images associées à Nous, Vous, Ille sont toutes positives :

  • 88 % des lecteurs s’accordent au fait que le magazine explique bien les actions et projets du Département
  • 88 % jugent qu’il donne des informations pratiques et utiles aux habitants
  • 89 % pensent qu’il met en avant les actions de solidarité dans le département
  • 85 % reconnaissent qu’il aborde des sujets qui les intéressent
  • 83 % qu’il est proche des gens.

En d’autres termes, un magazine à l’utilité avérée pour 85 % des lecteurs qui soulignent aussi qu’il donne une bonne image de l’Ille-et-Vilaine (82 % des lecteurs).

Compte tenu de ces résultats, il n’est pas étonnant de constater un fort attachement au magazine papier : 67 % des lecteurs jugeraient sa disparition regrettable et seuls 13 % feraient sûrement la démarche d’aller lire Nous, Vous, Ille sur le site du Département en cas d’arrêt de la formule papier.

Ces affirmations ont véritablement de quoi étonner quand on relève, dans la même enquête, que :

  • alors que le magazine est diffusé chaque année en 2 millions d’exemplaires, 31 % des 1.006 personnes interrogées ne le connaissent pas du tout (ne serait-ce que de nom)
  • une semaine après que le dernier numéro ait été déposé dans toutes les boîtes aux lettres du département, 319 personnes seulement (aux arrondis près, soit 32 % seulement des personnes interrogées) ont souvenir de l’avoir reçu
  • parmi ces 319 personnes qui se souviennent avoir reçu le dernier numéro la semaine précédente, 136 ne l’ont pas ouvert et 88 l’ont seulement feuilleté, ce qui fait que 95 personnes seulement (soit moins de 10 % des 1.006 personnes interrogées) ont lu au moins quelques articles de la revue une semaine après réception

En fait, il suffit de gratter un peu pour s’apercevoir que les résultats avantageux qui sont mis en avant ne sont pas des pourcentages calculés sur la totalité de l’échantillon représentatif de la population départementale (1.006 habitants), mais sur le sous-ensemble des personnes qui lisent habituellement au moins quelques articles ou à tout le moins feuillettent le magazine (621 habitants), à l’exclusion de toutes les personnes qui ne l’ouvrent même pas (385 habitants).

En d’autres termes, on fait dire aux personnes qui s’intéressent à « Nous, Vous, Ille » que « Nous, Vous, Ille » est intéressant… en écartant soigneusement des résultats les personnes qui ne le consultent jamais, tant ce magazine ne les intéresse pas !…

Il n’en faut pas davantage pour que le Conseil départemental puisse se considérer conforté dans sa vision.

Mais, après tout : cela ne coûte au contribuable que la malheureuse somme d’environ 2 millions d’euros par an, et le magazine est désormais imprimé sur du papier 100 % recyclé que l’on peut espérer recyclable.

Alors, au diable l’avarice !…

2 commentaires

Tous commentaires ici bienvenus

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.