Encore une imposture

Download PDF

Le Crédit municipal de Nantes, qui distribue la plate-forme Somoney pressentie pour numériser le Galléco à grand frais, a publié le 12 avril dernier un communiqué par lequel il indique qu’il est « fier d’annoncer son partenariat avec la monnaie locale de Montréal, Province de Québec, Canada. »

Ça en jette !…

Depuis, il affiche fièrement sur son site internet les références de ses 2 clients (pas moins) :

  • La SoNantes, qui a dilapidé près de 2 millions d’euros en moins de 3 ans, en plus des 800.000 euros de frais d’études préalables à son lancement
  • L’îlot de Montréal, qui a été lancé le 22 mars dernier, qui n’était utilisé le 12 Avril que par 3 (petits) commerces, mais qui est vaillamment parvenu à en convaincre 5 au total – quand même – jusqu’à ce jour 3 juin 2018

Fier de quoi, exactement ?…

télécharger le document rassemblant toutes mes contributions à l’évaluation du galléco (15 Mo)

2 commentaires

  • Accessoirement :

    – Le Crédit municipal de Nantes n’a fait que vendre à l’association québécoise, en fin d’année dernière, un programme informatique en l’état pour la somme de 10.000 euros.

    – Ceci n’est évidemment en rien comparable à son offre d’hébergement d’une monnaie numérique comme la SoNantes ou potentiellement le Galléco par exemple contre le paiement d’une redevance annuelle.

    Message à l’intention de tous ceux qui gravitent autour de ces sujets : merci de bien vouloir arrêter de nous prendre pour des imbéciles.

  • Yann Robig

    Merci patrick. Au moins tu peux être sûr d’une chose : ils ne t’écouteront jamais.

Tous commentaires ici bienvenus

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.