Un grand écart militant

Download PDF

Le 5 juillet 2017, l’association Galléco a élu une « co-présidente » au titre du « collège citoyen ».

Comme vous le savez, l’association Galléco milite activement pour une finance éthique.

Vous allez me trouver mesquin, mais j’observe que la « co-présidente » de l’association Galléco au titre du « collège citoyen » vient de décrocher un emploi de « coach Google » – en free-lance – à l’occasion de l’implantation à Rennes du premier « atelier numérique » de la firme, qui veut former en France 100.000 personnes par an sur 4 sites.

Aux termes très précis de l’offre d’emploi, la mission première de cette co-présidente sera de « Représenter Google et contribuer au succès du programme à Rennes » et encore plus spécifiquement d’être « l’ambassadrice Google dans la ville de Rennes et de sa région. »

Pardonnez moi, mais Google ?…

N’est-ce pas cette petite entreprise qui a détourné 16 milliards d’euros aux Bermudes au cours de l’année 2016, via une filiale irlandaise couplée à une entreprise hollandaise qui lui ont permis d’économiser gentiment de 2,4 à 3,7 milliards d’impôts ?…

Je me demande très sincèrement si la « co-présidente » de l’association Galléco au titre du « collège citoyen » ne s’est pas un peu laissée abuser par le fait que ce premier « atelier numérique » va finalement être localisé (ça ne s’invente pas)… rue de la Monnaie (sans davantage de précisions).   😉 😉 😉

Pour aller beaucoup plus loin :

télécharger le document rassemblant toutes mes contributions à l’évaluation du galléco (15 Mo)

Un commentaire

Tous commentaires ici bienvenus

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.