Vous n’allez pas me croire

Download PDF

L’agence API (Atlantique Presse Information) a publié ce 20 décembre 2017 un article intitulé :

« Monnaies locales : la Sonantes peine à trouver sa place »
(clic)

Il confirme que la Sonantes va abandonner son produit phare qui a fait très lourdement flop : le Barter (un système de troc collaboratif interentreprises).

La Sonantes, dont le support est exclusivement numérique, va « en revanche perdurer en tant que monnaie locale avec un recentrage sur les commerces et services de proximité » … « Ce recentrage s’accompagne d’un passage de témoin. La gestion de la monnaie locale qui mobilisait 5 personnes au sein de la Sonao, filiale du Crédit municipal, est transférée à l’association la Sonantaise, avec une seule personne. Le Crédit municipal de Nantes, qui avait capitalisé la Sonao à hauteur de 2 M€, réintègre 850 k€ de fonds propres restants. »

Bilan de l’opération : 1.150.000 euros de pertes entre le 30 janvier 2015 et le 29 novembre 2017, soit 2 ans, 9 mois et 30 jours.

« Mais tout n’est pas perdu » selon Jean-François Pilet, le directeur du Crédit municipal.

Je confirme : avant de disparaître, la Sonao n’aura perdu que 1.112 euros par jour, pendant seulement 1.034 jours…   🙁

Pour mémoire : on croit rêver, mais c’est à la Sonao qu’a été confiée l’étude de faisabilité du nouveau projet pour le galléco.

***

Pour aller beaucoup plus loin : télécharger toutes mes contributions à l’évaluation du galléco (13 Mo)

***

Additif du 21-12-2017 : un article de Ouest-France de ce jour (clic)

3 commentaires

Tous commentaires ici bienvenus de la part des personnes assumant leur identité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.