Richard Ferrand dans ses oeuvres

Download PDF

Elu député en 2012, Richard Ferrand a dû abandonner son emploi de directeur des Mutuelles de Bretagne. C’est son adjointe – Joëlle Salaün – qui l’a remplacé, tandis que lui-même demeurait auprès d’elle rémunéré comme simple chargé de mission.

Soupçonné de s’être livré à un échange de bons procédés en employant aussitôt le compagnon de la nouvelle directrice en qualité de collaborateur parlementaire… sans l’avoir déclaré à la haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique, Richard Ferrand s’est aussitôt défendu comme suit :

« Hervé Clabon a été mon collaborateur parlementaire du 3 septembre 2012 au 10 janvier 2014. Or la déclaration d’intérêt à la HATVP date du 25 janvier 2014, date à laquelle Monsieur Clabon ne travaillait donc plus avec moi et c’est la raison pour laquelle il ne figure pas sur la déclaration »

C’est n’importe quoi.

Si la déclaration de Richard Ferrand a été publiée par la HATVP le 29 janvier 2014, elle a été datée par ses soins du 25 janvier 2013, date à laquelle Hervé Clabon exerçait bien à ses côtés.

Richard Ferrand aurait été mieux inspiré d’avancer qu’il n’employait pas Hervé Clabon à la date de son élection, le 17 juin 2012.

Mais quand on a pris l’habitude de raconter n’importe quoi…

Pour aller plus loin :

Un montage immobilier bien acrobatique http://wp.me/p6EXHi-4CS
Affaire Ferrand : pourquoi ça cafouille autant ? http://wp.me/p6EXHi-4D8
Edouard Philippe désigne un juge… de paix http://wp.me/p6EXHi-4Dj
Richard Ferrand à la manœuvre http://wp.me/p6EXHi-4Dv
Richard Ferrand est pacsé http://wp.me/p6EXHi-4DP
Richard Ferrand dans ses œuvres http://wp.me/p6EXHi-4DX
Le compte n’y est pas http://wp.me/p6EXHi-4E5
La mauvaise foi de Christophe Castaner http://wp.me/p6EXHi-4Ev
Aie confiance… http://wp.me/p6EXHi-4EI
De vieux compagnons de route http://wp.me/p6EXHi-4F1
Une SCI non sans intérêt http://wp.me/p6EXHi-4Fd
Un curieux assistant http://wp.me/p6EXHi-4FD
A propos des mandats de Richard Ferrand http://wp.me/p6EXHi-4Gq
Les hasards du calendrier http://wp.me/p6EXHi-4Gw
Richard Ferrand, 2 rue de Kerglas http://wp.me/p6EXHi-4Hh

4 commentaires

  • Michel Deshayes

    Cette histoire va finir par brouiller l’écoute d’En Marche

  • Bon, ça suffit. Ferrand ne vaut pas plus que les collègues socialistes qu’il se faisait fort de pousser à démissionner. Macron doit s’en séparer s’il veut éviter d’être éclaboussé dans ses œuvres, … s’il n’est pas trop tard.

  • Vérification faite : tout porte à croire en définitive que Richard Ferrand a daté du 25 janvier 2013 une déclaration qu’il a effectuée en réalité le 25 janvier 2014… car on ne voit pas comment il aurait pu faire sa déclaration avant que la loi ne soit votée !…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.