Gallécopain un jour, Gallécopain toujours

Au cours du « forum de l’Economie Responsable et Locale » organisé ce jeudi 13 Avril 2017 par les étudiants de l’IEP de Rennes, un représentant de l’association Galléco a indiqué que près de 2.000 citoyens se sont engagés dans le réseau depuis l’origine du projet, qui date de la création de l’association il y a maintenant 4 ans.

Ceci rejoint les derniers chiffres publiés par l’association elle-même, qui revendique 1.741 + 158 = 1.899 adhérents à fin février 2017 (cf le compte-rendu du dernier conseil des collèges).

Mais c’est également révéler au grand jour que l’association n’a cessé toutes ces dernières années de berner scandaleusement l’opinion en même temps que les décideurs.

En effet, dans tous les documents qu’elle a publié, l’association a volontairement fait passer le nombre cumulé des adhésions depuis l’origine du projet pour le nombre de ses adhérents, qui – eux – doivent nécessairement être à jour de leur cotisation.

Et il est clair que l’on ne saurait apprécier la croissance du réseau, et donc la vitalité du projet sans prendre en considération toutes les personnes qui, à un moment ou à un autre ces dernières années, n’ont pas souhaité renouveler leur adhésion… tant il est vraisemblable qu’elles sont très nombreuses.

Cette tricherie est inacceptable.

Les statuts prévoient explicitement que ne « sont considérés comme membres Citoyens que les personnes physiques s’engageant à utiliser le Galléco et s’acquittant de la cotisation annuelle » (article 8), raison pour laquelle les instances ne sont pas appelées à constater d’autres retraits que par le décès, la démission, ou la radiation dans le cas où un membre nuit aux intérêts de l’Association ou lorsque ses actes sont en contradiction avec les buts que l’Association s’est donnée (article 9).

Pour aller plus loin : télécharger ma contribution à l’évaluation du galléco (11 Mo)

S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires