S’abonner
Notification pour
guest

7 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Yann Robig
6 années il y a

Mourir pour la France en 1916 et découvrir qu’on était bretillien en 2016, grâce à Ouest-France, c’est possible.

Michel Drouet
Michel Drouet
6 années il y a

Ils ont été nommés Brétilliens à titre posthume… Quelle fierté pour les familles !

Yann Robig
6 années il y a
Répondre à  Patrick Jéhannin

Il me semble plutôt qu’il s’agit d’être ou de ne pas être , et sans l’avoir été. 😉

Jakez
Jakez
5 années il y a

Et bientôt, adieu Bretagne, vous serez des « Grand-Ouestiens ».
Le révisionnisme c’est comme la connerie, ça n’a pas de limite 🙂