Bretagne Porte de Loire : du rêve avorté

J’ai déjà attiré l’attention sur la décision prise de fusionner au 1er janvier 2017 la Communauté de communes de Moyenne Vilaine et Semnon (de l’ordre de 28.000 âmes) et la Communauté de communes du Pays de Grand Fougeray (moins de 6.000 âmes), toutes deux situées au sud du département d’Ille-et-Vilaine, sous le nom de :

Bretagne Porte de Loire
Communauté

Je constate aujourd’hui que cette appellation a été retenue parmi une dizaine de propositions élaborées par la société Peuplades, sur la base suivante :

b_pdel

(extrait du document qui a été soumis à l’approbation des deux conseils communautaires)

Je rappelle ici que les élus (je les cite) « ont fait le choix de ne pas consulter les habitants pour cette démarche », en précisant (je les cite encore) que « ce nouveau découpage offre une opportunité pour élaborer un projet de territoire fort 
au Sud de l’Ille-et-Vilaine, aux portes de la Loire-Atlantique, et avec le projet du nouvel aéroport ».

On appelle cela la démocratie représentative…

*****

Pour complément d’information, voir mes deux précédentes contributions à ce sujet :

– 31 juillet 2016 : Bretagne Porte de Loire Communauté
– 4 août 2016 : Bretagne Porte de Loire : soyons vigilants

7 commentaires

Tous commentaires ici bienvenus de la part des personnes assumant leur identité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.