NDDL : parlons gros sous

Le coût direct du projet de nouvel aéroport à Notre-Dame des Landes est évalué à ce jour à 561 millions d’euros.

Les collectivités locales de Loire Atlantique qui participent à son financement (département, métropole et communautés) n’y contribuent qu’à hauteur de 45,9 millions d’euros, soit 8,2 %… et tout cela sans compter les investissements à réaliser en dehors de la Loire Atlantique aux frais des contribuables des autres collectivités.

Comment imaginer dans ces conditions que s’il devait y avoir une consultation populaire, celle-ci soit réservée aux seuls électeurs du département de la Loire Atlantique ?…

Ce serait une mascarade et son résultat ne serait évidemment jamais reconnu.
financement_NDDL

S’abonner
Notification pour
guest

3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Stéphane Péan
Stéphane Péan
6 années il y a

Absurde ! Dans ce cas là, c’est un référendum national au vu de la participation de l’Etat, centralisme oblige !

Hubert
Hubert
6 années il y a
Répondre à  Stéphane Péan

Mais oui, pour le motif que vous dites, une consultation nationale se justifierait davantage et ce serait effectivement une mascarade de limiter cette consultation à une échelle qui ne correspond ni à celle du financement, ni à celle des nuisances ou des bénéfices, ni à celle des usagers potentiels… Le choix de la Loire-Atlantique comme périmètre est le plus incompréhensible et ce constat ne va pas encore nous réconcilier aveç la politique…