Ils appellent ça une monnaie locale

J’avais bien remarqué depuis un bon moment que plus de 120 km séparent les environs de Fougères des environs de Redon, et par conséquent que les « coupons de galléco » ne risquent pas d’être un jour reconnus comme des « titres de monnaie locale » au sens de la loi.

Mais je n’avais pas encore observé que la « monnaie solidaire bretillienne » (sic : ça ne s’invente pas) avait librement cours en dehors de la Brétilie aux frais des contribuables de ce beau département.

Et pourtant, si je compte bien, dans « l’annuaire de Redon » qui est présenté sur le site de l’association Galléco, près du quart des entreprises acceptant les « coupons de galléco » sont localisées dans la Loire-Atlantique ou le Morbihan.

C’est quoi finalement, le projet : la promotion de coupons supra départementaux ?

image1

dossier de presse du conseil général

Pour aller plus loin :

Galléco : un exemple de gouvernance – 29 octobre 2015
Le galléco : un dossier en… instance ? – 26 octobre 2015
Galléco : le sondage qui cartonne !!! – 10 octobre 2015
Sondage – Le galléco près de chez vous ! – 3 octobre 2015
Le galléco n’est qu’un coupon de circonstance – 23 septembre 2015
Cherche d’urgence 40.000 gallécos – 23 août 2015
Mise en garde des personnes vulnérables – 27 juillet 2015
Le galléco : que d’intox !… – 8 juillet 2015
Le modèle du Galléco n’est pas pérenne – 12 juin 2015

Le galléco : une monnaie sous-évaluée ? – 14 mars 2015
Le galléco à l’épreuve de la vérité – 14 mars 2015
La fabuleuse histoire du galléco – 11 mars 2015
Quid de l’évaluation du galléco ? – 3 janvier 2015

S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires