Nous avons tous besoin de reconnaissance

Download PDF

Aux termes de ses statuts qui sont à ce sujet très précis, l’association Galléco de promotion du galléco est « dirigée par un conseil des collèges » qui a notamment pour mission de former un bureau « responsable de la gestion au quotidien », qui « précisera au conseil des collèges les délégations dévolues à chacun de ses membres ».

Il est vrai qu’à défaut d’être recommandée, cette organisation est parfaitement légale.

Ni président, ni secrétaire, ni trésorier : c’est un réel choix de gouvernance.

Mais la nature a horreur du vide :

president

presidente

co-president

Il arrive même que tel ou tel utilise volontiers un double titre un peu plus riche :
Emmanuel-Norvez-co-président

(noter l’emploi des majuscules)

Enfin, dans l’interview qu’elle vient d’accorder au « réseau des collectivités territoriales pour une économie solidaire », la responsable de l’association n’hésite pas à créer ex nihilo d’autres titres encore, qui ne manquent pas de saveur :

vice-president

Certes, nous avons tous besoin de reconnaissance, mais une question me turlupine :

comment peut-on être vice-président quand il n’y a pas de président ?…

 

2 commentaires

Tous commentaires ici bienvenus de la part des personnes assumant leur identité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.