Nous avons tous besoin de reconnaissance

Download PDF

Aux termes de ses statuts qui sont à ce sujet très précis, l’association Galléco de promotion du galléco est « dirigée par un conseil des collèges » qui a notamment pour mission de former un bureau « responsable de la gestion au quotidien », qui « précisera au conseil des collèges les délégations dévolues à chacun de ses membres ».

Il est vrai qu’à défaut d’être recommandée, cette organisation est parfaitement légale.

Ni président, ni secrétaire, ni trésorier : c’est un réel choix de gouvernance.

Mais la nature a horreur du vide :

president

presidente

co-president

Il arrive même que tel ou tel utilise volontiers un double titre un peu plus riche :
Emmanuel-Norvez-co-président

(noter l’emploi des majuscules)

Enfin, dans l’interview qu’elle vient d’accorder au « réseau des collectivités territoriales pour une économie solidaire », la responsable de l’association n’hésite pas à créer ex nihilo d’autres titres encore, qui ne manquent pas de saveur :

vice-president

Certes, nous avons tous besoin de reconnaissance, mais une question me turlupine :

comment peut-on être vice-président quand il n’y a pas de président ?…

 

2 commentaires

Laisser un commentaire