En toute « Ille-et-gitimité »

Download PDF

Voyons comment le Président du Conseil général d’Ille-et-Vilaine, Jean-Louis Tourenne, fronçe ostensiblement les sourcils en expliquant sur TV Rennes le 21 juin 2013 pourquoi les habitants ne peuvent s’appeler que « Brétilliens » puisqu’ils ne pouvaient tout-de même pas s’appeler « Hauts-Bretons » (14″) :

« Nous nous serions accaparé un territoire… en toute illégitimité »

Ce n’est pas que je sois favorable à cette appellation, mais quoi qu’il en soit :

  • comment s’expliquer que le département d’Ille-et-Vilaine se soit approprié (en toute illégitimité) l’appellation « Haute-Bretagne » en la déposant tranquillement auprès de l’INPI le 12 mars 2007 ?
  • comment s’expliquer que le département d’Ille-et-Vilaine ait déposé auprès du même INPI (en toute illégitimité) la « marque partagée » du nom de « Haute-Bretagne » le 24 novembre 2010, à l’issue de la réalisation d’un « portrait identitaire » du territoire et du « guide de marque » associé ?
  • comment s’expliquer que le département d’Ille-et-Vilaine ait tenu à s’offrir (en toute illégitimité) les noms de domaine « Haute-Bretagne.com » et « Haute-Bretagne.eu » le 9 mars 2011, en complément des noms de domaine « Haute-Bretagne.net » et « Haute-Bretagne.org » détenus par le comité départemental du tourisme depuis le 11 juillet 2002 ?
  • comment s’expliquer que cela n’ait pas empêché le département d’Ille-et-Vilaine de faire astucieusement main basse sur le nom de domaine « Haute-Bretagne.bzh » le 3 décembre dernier (en toute illégitimité) ?…

Mystère et boule de gomme…   ;)

Que l’on me pardonne, mais je trouve que cela donne une idée assez précise de la pertinence et de la sincérité des arguments du Président du Conseil général d’Ille-et-Vilaine sur la question de l’appellation des habitants du département.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.