Quand Jean de Legge balance…

Download PDF

Vous connaissez sans doute Jean de Legge.

Il était encore l’an passé le directeur général de la communication de la ville et de la métropole de Rennes.

Il fut aussi le Président fondateur de la société « TMO Régions » avec laquelle le Conseil général d’Ille-et-Vilaine a plusieurs fois travaillé, en particulier en 2005, à l’occasion d’une enquête intitulée « Quelle identité pour le département ? », lorsque celui-ci avait tenté d’en changer le nom.

Le Président Jean-Louis Tourenne avait alors déclaré, la main sur le cœur, que : «  Pour des sujets qui touchent aussi profondément à l’identité, il a paru tout-à-fait indispensable que chacun puisse donner son avis ».

Et on se souvient qu’à l’époque, 84 % des répondants avaient rejeté l’idée que le nom d’Ille-et-Vilaine puisse être dévalorisant pour ses habitants, en même temps que (pour la petite histoire) l’appellation Bretillien avait été proposée par 3 personnes sur 8.094 dans l’hypothèse où le département continuerait à s’appeler le département d’Ille-et-Vilaine.

Qu’importe : ce que l’on ne peut pas faire directement, on peut toujours tenter de le faire faire par intermédiaire.

Rapportées sur Twitter, voici les confidences de Jean de Legge – qui bénéficie d’une grande considération de la part de ses pairs qui lui ont attribué le Grand Prix de la communication publique 2013 – dans un atelier du tout dernier « Forum Cap’Com » qui vient de se tenir en Lorraine mi-décembre 2014 :

JdeL_CapCom(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Pour aller plus loin : The « Best of » Brétilie 2014

 

Laisser un commentaire