Une langue ne se décrète pas

Download PDF

Je ne suis pas près de décolérer.

Souvenez vous : après en avoir délibéré en séance du 20 juin 2013, le Conseil général d’Ille-et-Vilaine…

Le_CG35_decide

« Langue de la République en vertu de la Constitution, la langue française est un élément fondamental de la personnalité et du patrimoine de la France » (article 1er de la loi du 4 août 1994 relative à l’emploi de la langue française).

Les usages d’une langue ne se « décrètent » pas… et ceci à quel que niveau d’organisation territoriale que ce soit, et encore moins lorsqu’il s’agit de baptiser dans son coin ceux que l’on considère comme étant ses ouailles.

« C’est au citoyen qu’une langue appartient » car « une langue appartient à ceux qui la parlent » (Xavier North, Délégué général à la langue française et aux langues de France -
 21 février 2006).

Je m’en suis déjà expliqué.

Je persiste et je signe au bout de ce lien : Bon à savoir

Tous commentaires ici bienvenus de la part des personnes assumant leur identité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.