Une langue ne se décrète pas

Download PDF

Je ne suis pas près de décolérer.

Souvenez vous : après en avoir délibéré en séance du 20 juin 2013, le Conseil général d’Ille-et-Vilaine…

Le_CG35_decide

« Langue de la République en vertu de la Constitution, la langue française est un élément fondamental de la personnalité et du patrimoine de la France » (article 1er de la loi du 4 août 1994 relative à l’emploi de la langue française).

Les usages d’une langue ne se « décrètent » pas… et ceci à quel que niveau d’organisation territoriale que ce soit, et encore moins lorsqu’il s’agit de baptiser dans son coin ceux que l’on considère comme étant ses ouailles.

« C’est au citoyen qu’une langue appartient » car « une langue appartient à ceux qui la parlent » (Xavier North, Délégué général à la langue française et aux langues de France -
 21 février 2006).

Je m’en suis déjà expliqué.

Je persiste et je signe au bout de ce lien : Bon à savoir

Laisser un commentaire