Des questions qui persistent

Download PDF

Voici bientôt un an que le Conseil Général d’Ille-et-Vilaine a décidé de doter les habitants du département d’une appellation qui leur a été volontairement cachée jusqu’au moment du vote… sur lequel il a en outre été formellement décidé qu’ils n’auraient rien à dire (une première en France).

Alors qu’une réforme territoriale est en cours, au terme de laquelle le Département serait appelé à disparaître, le sujet n’a bien sûr que plus d’acuité.

Et des questions demeurent :

  • Quels étaient les véritables objectifs du Conseil Général, et qu’en reste t’il ?
  • Etait-il  juridiquement compétent pour décider d’un « gentilé » ?
  • Pourquoi a-t’on voulu cacher le marché qui a été confié à un publicitaire ?
  • Que penser de la composition et de l’avis du « comité » improprement qualifié « d’experts », constitué et « encadré » (sic) par ce publicitaire ?
  • Pourquoi avoir soudain totalement renoncé à associer les habitants ?
  • Quel usage les médias font-ils de cette appellation, et pour quelles raisons ?
  • Que sait-on de l’opinion des habitants, et quelle importance y accorde t’on ?

Et je n’ai pas la prétention d’être exhaustif.

4 commentaires

Tous commentaires ici bienvenus de la part des personnes assumant leur identité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.