La question des vaches à lait

Download PDF

Il y en a vraiment marre de tous ces mensonges.

Le 15 novembre 2013, Jean-Louis Tourenne re-tweete personnellement l’information selon laquelle l’Ille-et-Vilaine aurait signé un gros contrat avec le Koweit.

JL_confirme_lait_Koweit

C’était évidemment faux : il n’avait rien été signé du tout.

Et voilà maintenant que, de communiqué en communiqué, on voudrait nous faire croire via notre quotidien régional que  « le projet Koweït entre en phase opérationnelle » :

vaches_vaches_Koweit

Or, comme vous pouvez l’observer sur les photos ci-dessus publiées à 3 mois d’intervalle, le projet n’a pas avancé d’un pouce !…

Et pour être un peu plus sérieux, je dirais même il a beaucoup reculé, car je vois que notre Président vient de se faire remonter les bretilles.

Il a d’abord fallu lui faire comprendre que – même administrée par un grand « manie tout » actionnant « plein pot »  la clause dite de compétence générale – une collectivité territoriale ne peut pas contracter directement avec un Etat, et par conséquent que l’Ille-et-Vilaine ne peut pas signer avec le Koweït un accord de coopération économique comme il le prétend depuis 2 ans (au passage, on a quand même fini par distinguer la coopération avec le Mali de la coopération avec le Koweït sur le même sujet). C’est à l’Etat de le faire…

Oui, il aura fallu deux ans : une mission de 3 élus pendant 3 jours en janvier 2012, une mission de plusieurs experts bien de chez nous en juin 2012, la venue d’une délégation koweïtienne en septembre 2012, puis d’une deuxième mission koweïtienne en novembre 2013, et enfin une mission de 4 experts (conduits par Carl Bois qui est en charge du sujet depuis 2 ans à la CCI de Bretagne) pendant 4 jours en décembre 2013, avant de se rendre à l’évidence.

Le budget voté de notre côté pour ces déplacements est à ma connaissance pour l’instant de 50.000 € au total.

D’une manière plus générale, je ne sais pas si le département a élaboré un « budget de projet », mais je pense qu’il faudrait y intégrer en particulier le coût du débauchage de Carl Bois à compter du dernier trimestre 2013 (peut-être le directeur de la CCI internationale a t’il été jugé le seul capable de sortir ce projet de l’ornière ?… mais ça ressemble bien à un recrutement ciblé qui ne serait pas sans conséquence financière).

Où en sommes nous ? Je cite Ouest-France qui ne sort pas ça de nulle part :

« Avant de lancer quoi que ce soit, c’est par une « étude de faisabilité » que tout va démarrer. Trois experts du département vont devoir évaluer ce qui devrait être fait pour que la future ferme expérimentale soit un succès. Elle verra le jour (ou pas) en fonction de leurs préconisations« 

On recommence tout à zéro.

On voit mieux ce qui reste à faire pour que le Koweït décide de réaliser une (éventuelle) ferme expérimentale avant de parler de 50 ou de 100 fermes de 800 vaches… bretilliennes !…

Laisser un commentaire