Proposer ça en gallecos ?…

Download PDF

Je ne sais pas pourquoi ce « très joli sommier » à lattes, de « fabrication bretillienne », n’a pas encore trouvé preneur alors qu’il est en vente depuis la mi-novembre de l’année dernière… c’est-à-dire depuis  presque autant de temps qu’il en faut pour obtenir du Conseil général d’Ille-et-Vilaine la moindre petite information un tant soit peu sensible.

sommier

On nous avait pourtant promis que quand on serait correctement baptisés, nous qui habitons en Ille-et-Vilaine, tout irait certainement beaucoup mieux… et il y en a même qui y ont cru.

Moi, ce que j’en pense : c’est que – à moins évidemment que le vendeur ne vise le marché de la péninsule arabique, avec une aide substantielle du Conseil général –  le mieux serait qu’il accepte de convertir tout de suite son prix de vente en gallecos : ça serait peut-être localement plus porteur.

Et puis, ça lui donnerait quand même plus de chances de gagner le grand concours annuel préconisé par Jacques Delanoë au niveau du 7ème et dernier « parti pris stratégique pour imposer le gentilé Bretillien » dans son inénarrable « 3ème livrable » du marché que le Président du Conseil général lui a illégalement dévolu, sans publicité ni mise en concurrence, le 18 avril 2013 :

concoursPS : Jacques Delanoë ne m’en voudra pas de lui faire remarquer que si nous touchons là à la fierté bretillienne, ça doit s’écrire avec 2 « l ».

  • Avatar mathias

    pour renforcer les chances de succès à la vente de ce produit de « porteur de bretelles », de Brétillie,
    je suggère un encart exceptionnel de promotion dans « Nous, vous, Ille »,
    ainsi qu’un accès gratuit pour un transport de livraison par illénooooo ;
    vâtié mém qi s’rë bon de s’servi du galo pour vantë l’galléco ; faut sout’ni l’galo, faut sout’ni l’galléco, pour ça n’y’a rin d’mieux q’un bon drujouë garanti bertillien ! ! !

  • Ah dame oui, bou diou !… 😉

Tous commentaires ici bienvenus de la part des personnes assumant leur identité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.