Un peu la débandade…

Download PDF

Au départ, ce n’est déjà pas très fastoche de se glisser entre les Bretoliens, les Bréthélois, les Brituliens, et plus près de chez nous les Breteillais.

Mais, en plus, comment voulez vous que les Bretilliens (de Bret comme Bretagne et Illien comme Ille, en tous cas d’après nos maîtres à penser), comment voulez vous que les Bretilliens, disais je, se fassent un jour une place au grand jour, justement… quand, sur la toile, ils doivent affronter la concurrence déloyale d’une colonie de Brétiliens ? (oui, vous avez bien lu : Brétiliens, avec un accent qui pourrit la racine et une terminaison étrangement raccourcie)

J’en passe et des meilleurs, mais voici quelques exemples glanés de ci de là dans les forums et dans les blogs, dans le monde du sport, du côté de la presse et des collectivités territoriales, mais aussi du côté des partis politiques (locaux : PC, CDS, UMP, PS), et même à la Poste et chez les sapeurs pompiers :

dans les forums (de camping caristes, de violoncellistes, de candidats aux concours administratifs, et même d’amateurs de mots croisés bizarres… par exemple) :

  • Je suis camping cariste depuis quelques années, Breton et plus précisément Brétilien (1er juillet 2013)
  • Une girafe échappée d’un zoo en Ille-et-Vilaine ? Ils sont fous ces Brétiliens ! (29 juin 2013)
  • Je recommande aux Brétiliens (le nom des habitants d’Ille et Vilaine) en particulier le concert du dimanche 29 septembre consacré presque exclusivement au violoncelle
  • Signé : Arnaud le Brétilien – Agent Administratif des Finances Publiques (10 juillet 2013)
  • Définition : cercle pour des amateurs de pipes – proposition : brétilien (6 septembre 203)

dans les blogs (genres libre penseur, apprenti journaliste, ou militant… par exemple) :

  • Brétilien ? Vous avez dit Brétilien ? (23 juin 2013)
  • Au moins les habitants de l’Ille-et-Vilaine viennent, eux, de choisir le beau gentilé suivant Brétilien : à une lettre près on pourrait penser que Brasilia en est la capitale (28 juin 2013)
  • Humble militant pénétré d’idéal. Acignolais, Brétilien, Breton et Français. Etudiant @Sc_Po_Rennes

dans le monde du sport (du football à la pétanque, en passant par le judo, le handball, le basket et la danse sportive… par exemple)

  • Amis Rennais et Brétiliens, rejoignez cette page dédiée aux Sports en Ille et Vilaine ! (26 juillet 2013)
  • Les périgourdins répondent aux brétiliens par une  énorme occasion pour G’Bizie (17 août 2013)
  • Mouais, pas très utile pour affronter certains adversaires brétiliens et au-delà (28 septembre 2013)
  • C’est le nouveau technicien du Handball Brétilien (8 septembre 2013)
  • Eh oui en effet, l’année sportive 2012 – 2013 restera dans les annales du judo Brétilien (8 septembre 2013)
  • Le stage est ouvert en priorité aux deux club Brétiliens
affiliés a la FFD : CRDS & CDCDS
  • Le Finistérien qui devance le Brétilien Méven Lebreton (3 août 2013)
  • Et il semblerait que les Brétiliens soient méfiants. Ils s’attendent à se faire confisquer le ballon par les Canaris et courir après (28 septembre 2013)
  • S’en vient la présentation des nouveaux Champions de France, les Bourgcomptois Brétilliens de la Ligue de Bretagne (septembre 2013)
  • Co Pacé — Montfort : 1….le derby Brétilien , priorité au domicile (21 septembre 2013)

du côté de la presse (écrite et audiovisuelle)

  • Les Brétilien/nes ont leur nom. Il ne leur reste plus qu’à l’adopter (21 juin 2013)
  • Dans le département des Brétiliens (nouveau gentilé des habitants d’Ille-et-Vilaine), le programme sera spirituel et festif (15 juillet 2013)
  • Les canons brétiliens marcheront sur Paris (6 juillet 2013)
  • Grâce à son imitation de Céline Dion, ce Brétilien a été sélectionné (15 octobre 2013)

du côté des collectivités territoriales (des journaux de quartiers jusqu’au site de la Région Bretagne !…)

  • Aujourd’hui, avec plus de 40 partenaires, l’association invite, petits et grands, habitants de Beauregard mais aussi voisin, rennais ou Brétiliens à venir partager ce cocktail ludique (septembre 2013)
  • L’Opus à l’oreille : les coups de cœur musicaux des discothécaires brétiliens (5 septembre 2013)
  • D’origine bulgare, Brétilien depuis 22 ans, Jivko SEDLARSKI a décidé de vivre en Haute Bretagne (13 septembre 2013)
  • « les Amis des polders et des Chemins creux » accompagnait durant 10 km les 50 cavaliers Costarmoricains et Brétiliens (Juillet 2013)
  • Assemblée générale des maires brétiliens à La Guerche de Bretagne (18 octobre 2013)
  • La Région a par ailleurs financé la participation de 19 lycées brétiliens au Concours régional de critique littéraire (octobre 2013)

du côté des partis politiques (PC, CDS, UMP, PS)

  • PC : Nous appelons tous nos concitoyens(nes) et tous les Brétiliens et Brétiliennes à se rassembler et à agir pour ces objectifs
  • CDS : En tout état de cause, à la fin de cette session, nous ne serons plus des «habitants de l’Ille-et-Vilaine», mais des Brétiliens ou des Hauts-Bretons
  • UMP : Brétilien. Pourquoi est ce ridicule ? Car il n’y a aucun rapport entre Ille-et-Vilaine et Brétilien.
  • PS : Communiqué de presse des députés socialistes brétiliens sur la rentrée scolaire

sans compter La Poste et les sapeurs pompiers !…

  • Le 6 septembre 2013 marque pour 13 jeunes Brétiliens et Costarmoricains le début de leur vie professionnelle au sein du Groupe La Poste (13 septembre 2013)
  • LES POMPIERS BRÉTILIENS EN GRÈVE LUNDI (11 septembre 2013)
  • LES POMPIERS BRÉTILIENS NE LÂCHENT RIEN… (3 octobre 2013)

A mon humble avis, la morale de cette histoire, c’est que les habitants du département pourraient bien finir par avoir au moins deux gentilés pour le prix d’un… ce qui devrait logiquement être présenté, le moment venu, comme un grand succès (ou deux ?)    😉

  • « Et pourquoi pas Brétiliens ? »… je réponds : et pourquoi pas « rien du tout » !…
    Depuis 2 siècles les départements constituent un périmètre administratif parmi d’autres, mais ont-ils vocation à devenir, en outre, des marqueurs identitaires… entre les familles, les cercles d’amis, clubs, quartiers, appartenances communales-urbaines, pays historiques, liens transfrontaliers, dimension universelle des êtres Vivants…
    Je ne crois pas à l’émergence d’un véritable sentiment d’appartenance commune entre des gens qui vivent à Saint-Malo et d’autres du côté de La Guerche-de-Bretagne ; au mieux partageent-ils le fait d’être bretons, français, européens… complémentairement à leur +- fort vécu de malouins et d’habitants des Marches de Bretagne…

    • Tu as infiniment raison, Jean-Pierre !…

      Ce matin, j’ai d’ailleurs commenté ma contribution intitulée « Pourquoi pas Brétilien ? » après m’être rendu compte que la question pouvait être prise au sérieux alors que je voulais tourner le sujet en dérision.

      L’humour ne passe pas toujours comme on aimerait sur internet… 😉

      Tu dis très bien les choses.

      J’ajoute que sur le plan de notre relation au reste du monde, nous n’avons nullement besoin d’une marque (de plus) pour augmenter l’attractivité du territoire ni la compétitivité des entreprises.

      En ce qui concerne l’attractivité, le Président du Conseil général est le premier à vouloir supprimer les primes d’installation pour les entreprises au motif que le département est déjà suffisamment attractif et il suffit de constater l’attrait des universités qui croulent sous les demandes d’inscription. Et puis sur le plan du tourisme et de ses retombées économiques, Saint Malo, Rennes et quelques autres lieux n’ont pas besoin d’un label départemental.

      En ce qui concerne la compétitivité, je soutiens que les équipes portent déjà un nom qui leur va bien, et si – quand elles se réunissent – elles s’en dotent parfois d’un autre… il est de niveau infra départemental, car ça n’est certainement pas sous la bannière Ille-et-Vilaine, Haute Bretagne ou Bretillien qu’elles vont décrocher de nouvelles parts de marché.

Laisser un commentaire