Du "jury" O-F au comité "pipo"

Download PDF

Connaissez vous la composition du « jury » réuni par le quotidien Ouest-France, au début 2012, pour lancer le sondage portant sur 10 des 495 propositions de ses lecteurs internautes, auquel 8.954 d’entre eux ont bien voulu répondre ?

Il y avait 8 membres :

– Pascal Aumasson, directeur du musée de Bretagne (ndlr : à l’époque)
– Roger Besnard, (Roger Le Contou) conteur gallo
Jacques Delanoë, conseiller en communication
Josiane Ermel, directrice du Comité départemental du tourisme
– Marie-Odile Gatel, responsable de la promotion d’Ouest-France en Ille-et-Vilaine
– Jean-François Guérin, conseiller général du canton de Redon
Jean Huchet, journaliste, attaché à la rédaction en chef d’Ouest-France, spécialiste des noms de lieux, auteur de la chronique « Un lieu, un nom » dans Dimanche Ouest-France
– Glenn Jegou, directeur de Skeudenn bro Roazhon

C’est très intéressant de comparer la composition de ce « jury » avec la composition du comité dit d’ « experts », cooptés par Jacques Delanoë agissant en qualité de publicitaire appointé par le Conseil Général… « présidant » le 25 mai 2013 l’intense réflexion d’une instance devenue en fin de course le « comité du gentilé » pour préparer le travail des élus.

Dans ce comité, que je me sens obligé d’appeler le comité « pipo » puisqu’il est manifestement beaucoup plus proche des « peoples locaux » qu’il ne l’est des principaux intéressés, il y avait 12 membres que Jacques Delanoë avait officiellement mission « d’encadrer » :

– Fred Cavaye, cinéaste
– Joël Cheritel, président de l’Union des Entreprises d’Ille-et-Vilaine
– Romain Danze, capitaine des « Rouge et Noir »
Josiane Ermel, directrice du comité du tourisme Haute Bretagne
– Servane Escoffier, navigatrice
– Julie Fouquet, MRJC 35 (Mouvement Rural de la Jeunesse Chrétienne)
– Loïc Fremont, directeur des théâtres de Saint-Malo et de l’association « Si tous les ports du monde »
Jean Huchet, ancien journaliste à Ouest-France
– Béatrice Macé, directrice des TransMusicales
– Jean Ollivro, géographe
– Olivier Roellinger, chef cuisinier
– Riad Sattouf, auteur de bande dessinée et cinéaste

Ils auraient été choisis sur des critères de « compétence », de « représentativité » et de « notoriété », mais j’avoue qu’en ce qui me concerne, je perçois mieux leur docilité que leur légitimité.

Il est évident que concrètement, on a prorogé 2 incontournables, mais après ?…

Il y a plusieurs choses que j’aimerais bien connaître :

– l’improbable compte-rendu des échanges, qui auraient été passionnants ou/et passionnés
– les conditions dans lesquelles a été introduit dans le débat l’appellation « Bretillien(ne) »
– l’exact « statut » du « président » pour savoir s’il a lui-même participé ou non au vote.

Tous commentaires ici bienvenus de la part des personnes assumant leur identité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.