Besoin d’aide

Daniel Martin me fait part d’une situation personnelle assez kafkaïenne au regard de l’obtention du « passe sanitaire », qui pourrait bien devenir quasi indispensable après seconde lecture du projet de loi adopté cette nuit par l’Assemblée Nationale en première lecture.

Je publie ci-dessous son témoignage et relaie sa recherche de solution :

Mon épouse et moi répertoriés « cas contacts » avons été testés positifs respectivement le 23 et le 30 mars 2021 alors que nous venions juste d’obtenir un créneau de vaccination, ayant attendu d’être dans la catégorie d’âge éligible (74 ans en novembre pour mon épouse et 75 ans en novembre pour moi).

Nous avons donc respecté scrupuleusement les consignes d’isolement fortement recommandées par la CPAM même si nous avons développé une forme très légère, quasi asymptomatique de la maladie. Ensuite, ayant pris conseil de notre médecin et de l’ARS Bretagne nous recommandant d’attendre entre 5 et 6 mois pour nous faire vacciner car ce délai devait permettre au vaccin d’être plus efficace, nous avons calculé que nous nous ferions vacciner fin août. Quand les autorités et les médias ont commencé à parler du passe sanitaire, nous avons attendu puis nous nous sommes inquiétés car personne ne semblait vouloir nous délivrer notre attestation d’immunité ou de guérison attribuée en principe à toute personne contaminée depuis plus de 15 jours et de moins de 6 mois.

Les déclarations du Président de la République nous ont incité à réagir plus vigoureusement mais il était déjà trop tard. Malgré de multiples démarches, impossible de recevoir le fameux QR code nous permettant d’obtenir le passe sanitaire, sésame de nombreux lieux de culture et de divertissement.

Nous avons enfin reçu hier 22 juillet une réponse du site « Tous anti Covid » qui nous informe que : « les données concernant les tests sont supprimées au bout de 3 mois après leur collecte du portail SI-DEP » … « De fait, à ce jour, les patients ne peuvent pas récupérer de test positif valant comme preuve de rétablissement émis avant le 15 avril 2021 » … « Il est vrai que la génération de certificats de tests avec QR codes permettant d’accéder à une preuve authentifiée nécessaire au passe sanitaire n’existe que depuis le 19 avril. Pour les patients testés positifs entre le 1 et le 19 avril un « rattrapage » a été intégré dans SI-DEP… » (mais nous, nous avons été contaminés fin mars)

En guise de consolation, notre interlocuteur nous signale que nous sommes éligibles à la vaccination « comme tous les Français » !!!

Nous n’avons pas attendu cela pour nous précipiter sur les sites permettant d’obtenir un créneau de vaccination. Mais à chaque fois que nous découvrons « miraculeusement » un créneau pas trop éloigné dans le temps (1ère quinzaine d’août par exemple) et que nous tentons de finaliser notre réservation pour ce créneau disponible en répondant honnêtement à la demande qui nous est faite de définir le profil de notre requête « 1ère injection sans rappel », ce qui signifie pour le logiciel que nous avons été contaminés puisqu’il ne nous faut qu’une seule injection, la disponibilité entrevue disparaît.

Pas de QR code, pas de créneau de vaccination car le logiciel nous considère sans doute comme « immunisés » et, alors que nous sommes favorables au vaccin, nous sommes les « pestiférés » de cette pandémie, les exclus et les victimes du passe sanitaire et de la « dictature numérique ».

Mais nous ne sommes sans doute pas nombreux dans cette situation… alors qui daignera nous venir en aide ?

Daniel MARTIN

4 commentaires

  • Un copain médecin, référent covid sensible à cette situation, vient de m’appeler pour conseiller de prendre rendez-vous pour 2 injections. Le moment venu, il suffira d’expliquer la situation clinique au médecin du centre de vaccination et si possible de présenter les résultats des tests positifs des 23 et 30 mars. L’injection sera effectuée, le second rendez-vous sera annulé et si je comprends bien le passe sera susceptible d’être édité.

  • Attention : lorsque l’on prend rendez-vous, si l’on cherche à obtenir la date la plus proche on s’expose à ce qu’elle ne soit plus disponible quand on a terminé de remplir le formulaire… car bien évidemment, tous ceux qui cherchent à obtenir un rendez-vous sont sur la même page : celle du rendez-vous le plus proche et la probabilité d’être le plus rapide est loin d’être de 100 % !… 😉

  • Pour info : il a été question de tout cela cette nuit à l’Assemblée Nationale.
    Voir ici la vidéo si vous pratiquez Twitter (clic)
    J’ajoute enfin que dans mon oreillette gauche, on me dit que l’affaire est probablement plus subtile que ne le laisse croire la punchline.

Tous commentaires ici bienvenus de la part des personnes assumant leur identité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.