Revenons sur le 88ème congrès de l’ADF (acte III)

Download PDF

En 2014, le Département des Pyrénées-Atlantiques a revendiqué 600 participants au 84ème congrès de l’assemblée des Départements de France, dont il a été l’organisateur.

En 2018, le Département d’Ille-et-Vilaine a revendiqué 1.200 participants au 88ème congrès de l’assemblée des Départements de France dont il a été l’organisateur.

Les Départements ont-ils pu dégager les moyens d’envoyer au dernier congrès annuel 2 fois plus d’élus et de collaborateurs ?

Que nenni !… Vous savez bien qu’ils prétendent être exsangues !…

Prenons la question par le petit bout de la lorgnette :

le diner de gala

A Pau, il y a eu 460 diners de gala servis, au prix unitaire de 84,09 euros HT (soit 93 euros TTC, boissons comprises).

A Rennes, il y a eu 682 diners de gala servis (dont 10 végétariens offerts), au prix unitaire de 42 euros HT (boissons comprises, mais en raison des 2 taux de TVA qui sont applicables, il ne m’est pas possible d’indiquer l’exact coût TTC qui doit rester inférieur à 50 euros).

Il faut donc d’abord saluer l’effort du Département d’Ille-et-Vilaine qui a su diviser par 2 le coût unitaire hors taxe de ces agapes (si l’on fait abstraction du cocktail qui a précédé le diner).

Mais il ne faut pas cacher que sur les 1.200 participants affichés, il n’y a eu en 2018 que 486 élus et collaborateurs départementaux, les autres (les plus nombreux) étant invités à titre totalement gracieux.

Au menu : Carpaccio de Saint-Jacques – Filet de turbot – Paris-Rennes

Conclusion : à supposer que la quasi-totalité des élus et collaborateurs départementaux aient participé au diner de gala, il demeure que plus de 200 personnes y ont été gracieusement invitées, pour un coût avoisinant 10.000 euros TTC.

Il semble que l’on puisse régaler de plus en plus de monde dans les Départements.

Pour aller plus loin :

 

Tous commentaires ici bienvenus

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.