Revenons sur le 88ème congrès de l’ADF (acte 1)

Download PDF

A le lire, le Département d’Ille-et-Vilaine – qui a été chargé de l’organisation du dernier congrès de l’association des Départements de France – aurait réuni en fin d’année dernière 1.200 congressistes pendant 3 jours.

 

Le Département d’Ille-et-Vilaine revendique 1.200 « congressistes »

En vérité, il n’y a eu que 486 inscrits issus des Conseils départementaux (compris les quelques conjoints des Présidents tenus de s’acquitter également des droits d’inscription modestement fixés à 100 euros).

C’est dire qu’il y a eu par conséquent plus de 700 « invités non payants » (sic) n’appartenant pas aux Conseils départementaux : grands élus locaux, parlementaires et représentants de l’Etat, partenaires institutionnels, universitaires, experts… etc.

Il faut bien comprendre que pour les Départements : plus on est de « congressistes » et plus ça fait sérieux.

Le congrès est réputé s’être déroulé sur 3 jours : mercredi 7, jeudi 8 et vendredi 9 novembre 2018

En réalité, du discours d’ouverture du jeudi matin au discours de clôture du vendredi midi, le congrès a duré 1 jour et demi.

Comme d’habitude, il a été précédé d’une « journée » (c’est beaucoup dire), parfois qualifiée de « pré-congrès », qui a permis de réunir (rapidement, le mercredi à partir de 17h30) d’une part le bureau de l’association (54 membres) et d’autre part sa commission des territoires ultra-marins.

Pour ces seuls préliminaires, le Département a commandé : 6 déjeuners assis et 25 cocktails déjeunatoires pour les VIP arrivés dès le matin, 75 diners assis pour le traditionnel « diner des membres du bureau » qui a été servi au salon Chateaubriand (la tradition, c’est la tradition, non ?…), et on lui en aurait certainement voulu de ne pas servir en soirée – derrière les vitres fumées des archives départementales – un cocktail apéritif aux 178 premiers congressistes arrivés – souvent de loin – la veille pour le lendemain.

C’est ainsi qu’avant même que ne commence le congrès, les premiers frais de bouche ont atteint près de 10.000 euros (9.488,82 euros TTC exactement, pause café et 91 bouteilles d’eau de Plancoët comprises).

Il faut ce qu’il faut quand même, pour se mettre en train.   😉

À suivre…

Tous commentaires ici bienvenus

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.