Moi non plus…

Download PDF

Pour arrondir les angles

Arrondissons le prix de revient du congrès annuel de l’assemblée des départements de France, qui vient de se tenir à Rennes, à – grosso modo – 1.000 euros par congressiste, tout frais compris, naturellement… qui sont à 80 % supportés par les Départements.

Que couvrent exactement les rituels droits d’inscription qui ont été fixés à 64 euros ? (*)

Nul ne peut le dire.

Mais on voit qu’ils sont très loin de couvrir l’ensemble des frais d’organisation de la manifestation… et qu’ils ne couvrent même pas l’ensemble des prestations accessoires, parmi lesquelles on ne saurait oublier l’accueil à l’ouverture, un déjeuner, un diner de gala, un buffet « déjeunatoire », 2 cocktails et un concert de l’orchestre symphonique de bretagne opportunément présenté comme une répétition publique (tarif pratiqué ce week-end : 35 euros).

Je retiens 64 euros, qu’est ce qui reste ?

A défaut de transparence, compte étant bien tenu de la participation des sponsors, on peut certainement avancer que cette année le « reste à charge » des départements tourne autour de 800.000 euros, +/- 200.000 euros pour prendre un maximum de précautions, et je crois rêver quand je lis dans la motion qui a été votée sans état d’âme que : « Les Départements connaissent la nécessité de la maitrise de la dépense publique ».

Car je trouve que la note est bien salée pour des collectivités qui sont venues se plaindre devant l’Etat – sans rire – de leurs problèmes financiers.

Je n’oublie pas non plus que ce qui est à la charge des Départements est évidemment plus concrètement à la charge des contribuables, notamment via la taxe foncière.

Parodiant Charles Aznavour, je dirais que l’argent des uns, c’est l’argent des autres… l’argent n’est rien, l’argent n’est rien d’autre.

Mais qui en a conscience ?…

(*) droits d’inscription dont ont été dispensés les très nombreux invités (il me semble qu’il n’y en a jamais eu tant), mais qui s’appliquent quand même à la majorité des participants… lesquels se les font très vraisemblablement rembourser par les Départements.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.