Un grand écart militant

Download PDF

Le 5 juillet 2017, l’association Galléco a élu une « co-présidente » au titre du « collège citoyen ».

Comme vous le savez, l’association Galléco milite activement pour une finance éthique.

Vous allez me trouver mesquin, mais j’observe que la « co-présidente » de l’association Galléco au titre du « collège citoyen » vient de décrocher un emploi de « coach Google » – en free-lance – à l’occasion de l’implantation à Rennes du premier « atelier numérique » de la firme, qui veut former en France 100.000 personnes par an sur 4 sites.

Aux termes très précis de l’offre d’emploi, la mission première de cette co-présidente sera de « Représenter Google et contribuer au succès du programme à Rennes » et encore plus spécifiquement d’être « l’ambassadrice Google dans la ville de Rennes et de sa région. »

Pardonnez moi, mais Google ?…

N’est-ce pas cette petite entreprise qui a détourné 16 milliards d’euros aux Bermudes au cours de l’année 2016, via une filiale irlandaise couplée à une entreprise hollandaise qui lui ont permis d’économiser gentiment de 2,4 à 3,7 milliards d’impôts ?…

Je me demande très sincèrement si la « co-présidente » de l’association Galléco au titre du « collège citoyen » ne s’est pas un peu laissée abuser par le fait que ce premier « atelier numérique » va finalement être localisé (ça ne s’invente pas)… rue de la Monnaie (sans davantage de précisions).   😉 😉 😉

Pour aller beaucoup plus loin :

télécharger le document rassemblant toutes mes contributions à l’évaluation du galléco (15 Mo)

Un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.