Tout va si vite

Sur Twitter, @politistution fait malicieusement observer aujourd’hui que l’ordre du jour du prochain Conseil municipal de Rennes, qui va se tenir le 5 décembre à 17h00 « fait déjà 12 pages (131 points à aborder !) ».

Ceci me fait penser que l’ordre du jour de la dernière commission permanente du Conseil départemental qui s’est tenue le 21 novembre de 14h15 à 17h00 comportait 122 points.

Mais :

  • dans le cas de la ville de Rennes,
    • l’ordre du jour est connu de tous avant la tenue de la séance
    • les habitants ou associations peuvent – brièvement – intervenir au début de la réunion sous conditions de respecter un certain nombre de règles
    • la présentation des questions ainsi que les éventuels échanges sont publics.
  • dans le cas du département d’Ille-et-Vilaine,
    • l’ordre du jour n’est pas publié
    • les réunions ne sont pas publiques
    • la présentation des questions ainsi que les éventuels échanges restent totalement secrets.

Ceci me donne l’occasion de me demander à quoi sert exactement la commission permanente du Conseil départemental puisque, pour m’en tenir aux 3 dernières réunions, j’observe que toutes les décisions sans exception – soit au total 296 – ont été prises à l’unanimité.

Je note toutefois que, courageux mais pas téméraires, des députés d’opposition sont allés 5 fois au total jusqu’à s’abstenir au moment du vote… sans jamais aller jusqu’à voter contre.

Pour les amateurs de statistiques élémentaires, je précise que lors de la dernière commission permanente, les 54 conseillers départementaux présents ou représentés ont pu collectivement consacrer en moyenne 1 minute 21 secondes à chaque question, pour : son énoncé, les éventuelles prises de parole, l’appel au vote, le vote et la proclamation du résultat.

Pour la cuisson des œufs mollets, je crois que c’est 5 à 6 minutes à partir de l’ébullition.   😉 😉 😉
S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Pierre
Pierre
2 mois il y a

Quasiment même procédure dans beaucoup de départements. Trop de textes trop de tâches (puisque conseillers + maires et présidents ou vp de x syndicats)des textes non lus, vus ou rédigés par des cabinets et des salariés payés par les maries donc les habitants. Drôle de Démocratie en fait.