Pin-Pon

Dans l’édition du 21 juin 2022 du quotidien Ouest-France, on a pu lire ceci :

Le président socialiste du département d’Ille-et-Vilaine va retirer ses délégations à Christophe Martins, vice-président aux finances. En cause : « des problèmes majeurs de cohérence » politique en raison de la candidature de Christophe Martins aux législatives sous la bannière Ensemble !

Et, à la question de savoir si Christophe Martins pourrait rester vice-président sans délégation, voici ce qui suivait :

Juridiquement, c’est possible. Politiquement, c’est discutable, commente Jean-Luc Chenut précisant, en réponse à une question qu’un vice-président qui n’a pas de délégation ne peut pas avoir l’indemnité d’un vice-président. Il aura l’indemnité de droit de tout conseiller départemental, qu’il soit de la majorité ou de la minorité.

Sitôt dit, presque sitôt fait… par arrêté du Président en date du 8 juillet 2022.

Or, je constate ce 15 novembre que Christophe Martins reste drapé dans sa dignité d’indéboulonnable vice-président de marbre, bien que semble-t-il privé de la fameuse indemnité et accessoirement relégué tout au fond de la salle.

Je pense que Christophe Martins devrait cependant reprendre des couleurs à la fin de la session qui se tient cette semaine, puisqu’il doit intervenir non seulement pour un « vœu » relatif à l’organisation des festivals culturels et autres évènements de grande ampleur durant les Jeux olympiques de Paris 2024, mais également sur une « proposition » politiquement capitale (et c’est peu dire) relative aux célébrations de la Sainte Barbe en Ille-et-Vilaine. 😉 😉 😉

Attention (on me corrigera si je me trompe) : je n’ai retrouvé qu’une seule fois où un conseiller départemental ait jamais eu l’outrecuidance d’aller jusqu’à présenter une « proposition » (de résolution, si l’on se réfère à l’article 64 du règlement intérieur de l’assemblée). C’était une proposition en date du 17 novembre 2020 émanant de M. MELLET au nom du groupe Union de la droite et du centre. Bref, au nom de l’opposition. Je dis bien : de l’opposition…

Au Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine, tout est terriblement chaud (je rigole). 😉 😉 😉

Accessoirement : dans les communes, il est juridiquement impossible que des conseillers bénéficient de délégations si tous les vice-présidents adjoints n’en bénéficient pas… mais la règle ne vaut pas pour les départements et dans le département d’Ille-et-Vilaine, 17 « simples » conseillers « bénéficient » de délégations (sans indemnité spécifique) alors que depuis le 8 juillet dernier il y a un vice-président qui se la coule douce.

S’abonner
Notification pour
guest

4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Pierrick Brihaye
Pierrick Brihaye
23 jours il y a

Dans les communes, il n’y a pas de vice-présidents ! il y a des adjoints au maire…

P.+Jéhannin
23 jours il y a
Répondre à  Pierrick Brihaye

Oui bien sûr !… J’avais en tête la règle valant pour les communes et les inter-communalités !… C’est stupide de l’écrire comme je l’ai écrit !…