Tous comptes faits

Je ne vous apprends pas que, sous certaines conditions, les frais des campagnes électorales sont en partie pris en charge par l’Etat.

Il y a :

  • d’une part, les frais dits de la « campagne officielle », que l’on appelle souvent les « frais de propagande » (impression des bulletins de vote, des affiches à apposer devant les bureaux de vote, des « professions de foi » et frais d’affichage), qui donnent lieu à un remboursement direct par la Préfecture sur présentation de factures
  • d’autre part, les autres frais déclarés par les candidats qui sont examinés par la Commission nationale de contrôle des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP), avant que l’Etat ne procède à leur remboursement sous diverses conditions, notamment de montant.

En ce qui concerne ces derniers, les données simplifiées relatives aux élections municipales des 15 mars et 28 juin 2020 ont été publiées le 10 mai 2022 et sont accessibles ICI.

J’ai extrait de cet open data du gouvernement les données concernant plus précisément les dernières élections municipales à Rennes, et je les ai organisées de sorte que l’on puisse comparer les engagements des listes candidates.

Enjoy !...   😉

(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Remarques :

  • F. Darcel ayant produit ses comptes hors délai a été sanctionné par 2 mois d’inéligibilité
  • les votants pour les listes de V. Hamon, P. Priet et E. Salmon n’ont pas atteint le seuil de 5 % des inscrits
  • les dépenses de location ou mise à disposition immobilière de la liste de M. Theurier ont été abattues de 988 euros

Tous commentaires ici bienvenus de la part des personnes assumant leur identité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.