Au culot

Non, ça c’est encore et toujours mentir : la Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale n’est pas l’extrême gauche.

(photo prise ce jour à 18h44 près du palais Saint Georges, par un citoyen vigilant que je remercie)

J’ajoute qu’il est infiniment triste d’avoir à rappeler la loi et la réglementation à un avocat.

Les panneaux électoraux destinés à la propagande officielle sont prévus pour recevoir au maximum 2 affiches :

  • une affiche de grand format (maximum 594 x 841)
  • une affiche de petit format (maximum 297 x 420) annonçant la tenue des réunions électorales et, si le candidat le désire, l’heure des émissions qui lui sont réservées dans les programmes des sociétés nationales de programme ainsi que l’adresse internet d’un site de campagne et la mention d’identifiants de réseaux sociaux.

Ces deux affiches sont apposées sous la responsabilité de chaque candidat, sur les emplacements qui lui ont été attribués.

Selon le code électoral, il appartient au Maire ou à défaut au Préfet de mettre fin à cette situation.

*****

Pour approfondir le sujet, j’ai réuni ICI toutes mes contributions concernant Florian Bachelier (plus de 80 à ce jour).

4 commentaires

  • Erwan

    Aïe ! Après, on dira que c’est « de bonne guerre » en période électorale…
    Mais non, car là, ce sont bien des affiches imprimées faites volontairement et non plus de simples tags vite faits à la bombe ou au marqueur…
    Il y a sûrement un budget pour cela… Qui paye ? Même si, finalement, c’est un imprimeur « militant », qui fait ça à l’œil… Il y a bien des « colleurs d’affiches » qui eux sont finalement hors-la-loi !
    C’est triste, pathétique et même inquiètant…
    Et il est vrai qu’il n’y a pas de bonne guerre…

  • Bachelier a réussi à « faire barrage » à Lutte Ouvrière, sa victoire contre l’extrême-gauche me semble complète. S’il s’imagine que Bouloux, le maire du Rheu , fidèle de Chenu, est aussi à l’extrême gauche, c’est à se tordre. Lire sur l’affiche de gauche que Bouloux, qui fait bétonner sa commune à tour de bras, défend l’écologie, c’est à se taper le cul par terre.

  • Bon, encore raté…
     » Les affiches sont imprimées et apposées par les soins des candidats.
    Il existe deux formats d’affiches :
    – les grandes affiches doivent avoir une largeur maximale de 594 mm et une hauteur maximale de 841 mm ;
    – les petites affiches doivent avoir une largeur maximale de 297 mm et une hauteur maximale de 420 mm.
    Il est interdit :
    – d’imprimer une affiche sur papier uniformément blanc, sauf lorsqu’elles sont recouvertes de caractères ou d’illustrations de couleur (art. 15 de la loi du 29 juillet 1881) ;
    – de faire apparaître le drapeau français, ou la juxtaposition des couleurs bleu, blanc et rouge, dès lors qu’elle entretient une confusion avec l’emblème national, sauf s’il s’agit de l’emblème d’un ou plusieurs partis ou groupements politiques (art. L. 48 et R. 27).

    À part cela, les mentions et le contenu des affiches ne sont pas contrôlés.

    Pour pouvoir faire l’objet d’un remboursement, la petite affiche (format maximal de 297 mm x 420 mm) est contrainte dans son contenu par l’article R. 39 à l’annonce de la tenue de réunions électorales. Elle peut mentionner l’adresse du site internet du candidat.

    Donc le seul sujet est le remboursement ou pas de ces petites affiches. Qui sont légales donc en la matière.

    Je ne lis plus votre blog. Heureusement !

    Mais comme on m’a interrogé pour voir s’il y avait matière, j’ai juste vérifié. Je ne lirai pas vos nombreux commentaires où vous expliquerez à vos 14 lecteurs à quel point vous avez raison, surtout en ayant tort.

    Bon vote dimanche !

    Je voterai Bachelier fièrement !!!

    • Bonjour Monsieur Dulucq,

      Une première remarque pour vous faire observer que vous pouvez vous exprimer ici tout-à-fait librement, alors que de votre côté vous m’avez bloqué sur votre compte twitter, qui est à ma connaissance le seul endroit où l’on peut répliquer à vos contributions publiquement.

      A minima, je dirais que ce n’est pas très élégant.

      Sur le fond, nous pourrions être à peu près d’accord si vous n’omettiez l’essentiel.

      Certes, en dehors du respect des articles que vous citez, les mentions et le contenu des affiches – dont le remboursement n’est pas attendu par les candidats réunissant au moins 5 % des suffrages exprimés – ne sont pas contrôlés autrement que doivent l’être les publications de presse.

      Mais pour être déposées sur les panneaux de propagande électorale, encore faut-il que ces affiches soient bien du matériel de propagande électorale. Je ne pense pas, par exemple, que l’on puisse légalement coller sur un panneau de propagande électorale une proposition de voyage aux Antilles ou de la publicité pour InterMarché.

      Le candidat lui-même a réuni ses « ressources » dans le dossier « propagande électorale » qui est disponible au pied des pages de son site web (merci Boris), et je n’ai pas vu cette affichette.

      En toutes hypothèses, l’extrême gauche n’est ni un « parti » ni une « nuance » susceptibles d’être reconnus par les commissions de propagande électorale.

      J’ajoute qu’aux termes de l’article L48.2, il est interdit à tout candidat de porter à la connaissance du public un élément nouveau de polémique électorale à un moment tel que ses adversaires n’aient pas la possibilité d’y répondre utilement avant la fin de la campagne électorale.

      Je souhaite aussi relever que si ce blog ne devait compter que 14 lecteurs, comme vous le prétendez, je doute que vous ayez pris soin de venir vous y exprimer. Pour votre complète information : l’audience reste modeste, mais on peut l’estimer ces derniers temps en moyenne au niveau de 400 pages vues/ jour.

      Pendant que j’y pense : vous plaisez-vous bien là où vous avez avantageusement déménagé à Rennes, à peu près au moment où vous avez prétendu devoir démissionner du conseil municipal pour des raisons professionnelles ne vous laissant pas la possibilité de rester Rennais ?…

Tous commentaires ici bienvenus de la part des personnes assumant leur identité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.