De pis en pis

La campagne officielle pour les élections législatives va débuter ce lundi 30 mai 2022.

En ce qui concerne les candidats de la majorité, nous n’allons pas tarder à avoir accès aux 577 sites de campagne qui sont en cours de mise au point dans des sous-domaines de type « prenom-nom.avecvous.fr », clonés depuis le site « avecvous.fr » qui avait été mis en ligne à l’occasion des élections présidentielles.

En Ille-et-Vilaine, tous ces sites ne sont pas encore prêts mais j’ai eu la curiosité de jeter un oeil à celui de mon député préféré : florian-bachelier.avecvous.fr

Vous avez peut-être en tête la manière dont Florian Bachelier a illustré jusqu’ici le fait que sous sa houlette l’Assemblée Nationale aurait été responsable, économe et exemplaire… parce que, comme dirait Mustapha Laabid, « d’où je viens, un escalier, ça se balaye toujours par le haut ».

Au moins cette présentation permettait-elle de déceler assez facilement l’escroquerie qui consiste à faire croire à de prétendues économies qui n’existent pas, puisqu’elles ne sont qu’une addition d’écarts entre des prévisions et des réalisations.

La nouvelle présentation est encore plus perverse puisqu’elle s’attache à masquer le mode de calcul autant que faire se peut  :

Au moins cela me donne-t’il l’occasion de compléter mes observations :

  • La prévision et la réalisation 2017 intègrent d’importantes dépenses exceptionnelles puisque chaque renouvellement quinquennal de l’Assemblée Nationale entraine une augmentation de certaines charges (comme par exemple les indemnités de licenciement versées aux collaborateurs), lesquelles se sont révélées atteindre près de 40 M€ dont 37,7 M€ de fonctionnement (2). Il faut bien entendu les exclure pour juger des évolutions.
  • Les dépenses réelles constatées en 2021 ne sont pas de 548,5 M€ comme il est indiqué à tort sur ce graphique, mais de 557,8 M€ comme cela est établi dans tous les documents officiels (3). Il faut bien entendu corriger cette information.

(1) source : p. 13 et 14 du rapport fait au nom de la commission des finances, de l’économie générale et du contrôle budgétaire sur le projet de loi de finances pour 2022
(2) source : p. 7 ou encore p. 19 du rapport du collège des questeurs à la commission spéciale chargée de vérifier et d’apurer les comptes

*****

Apprenons à connaitre le député de la 8ème circonscription d’Ille-et-Vilaine, premier questeur de l’Assemblée Nationale (clic)

2 commentaires

  • Michel Deshayes

    Ca fait un moment que M. Bachelier prend les électeurs pour des imbéciles avec ses prétendues économies de fonctionnement de l’A.N., alors pourquoi s’arrêter ?
    Comme ce n’est pas un sujet qui remue les foules et qu’il ne convaincra pas pour autant ceux qui sont enracinés dans une certaine forme d’antiparlementarisme, au final il se tire tout seul une balle dans le pied/

Tous commentaires ici bienvenus de la part des personnes assumant leur identité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.